Yann Barthès, furax contre Rachida Dati, à cause de son attitude insupportable !

10323

Depuis maintenant plusieurs années que ce soit via Quotidien ou encore Le petit journal Yann Barthès et son équipe de journalistes s’attaquent quotidiennement à l’actualité de notre pays. En effet, chaque soir la joyeuse bande nous fait une revue de tout ce qu’il s’est passé dans la journée tel un véritable journal, mais il y a tout de même quelques grosses différences avec ce type de format. 

Quotidien n’est pas un journal à proprement parler. Certes, Yann Barthes et son équipe s’intéressent à de nombreuses actualités, mais ils y mettent leur patte et ne sont pas toujours tendres avec. 

En effet, leur sport favori est ainsi de tourner en ridicule les différentes personnalités publiques en ressortant des phrases ou des actualités contradictoires, fausses ou bien simplement rigolotes. 

Lire aussi :  Laeticia Hallyday, relation très hot avec David, ils assument enfin leur idylle ...

De plus, la structure de l’émission est bien différente sachant que celle-ci est composée de différentes chroniques, mais le moins que l’on puisse dire, c’est que cela marche très fort au vu des chiffres quotidiens de l’émission. 

Une attitude pointée du doigt

On l’a dit, Quotidien est spécialiste pour appuyer là où ça fait mal et c’est exactement ce qu’ils ont fait hier en présentant un extrait du conseil municipal de Paris où Rachida Dati fait n’importe quoi ! 

En effet, dans ce conseil, elle va interrompre à plusieurs reprises la nouvelle adjointe à la culture qui essaye difficilement d’aller au bout de son argumentaire avant de sortir de ses gonds. 

Rachida Dati enlève alors son masque pour elle aussi se mettre à crier depuis l’autre bout de l’assemblée, un geste qui provoquera la colère des internautes, le port du masque étant obligatoire. 

Lire aussi :  Stéphane Plaza, handicapée à vie. Il se livre en toute sincérité ...

Finalement à la reprise de l’antenne, le journaliste expliquera l’attitude de Rachida Dati en citant un autre conseiller qui dira en sortie de séance que Rachida Dati n’était là que pour bizuter la nouvelle adjointe à la culture.