Vous vous souvenez de cette maman qui a accouché d’octuplés ? Eh bien, voici ce qu’elle a fait jusqu’à présent

0
3612

10. Rien n’est gratuit


La fécondation in vitro n’est pas un processus particulièrement compliqué, mais bien qu’elle soit de plus en plus populaire, elle n’a pas un taux de réussite de 100%. Une autre raison pour laquelle il n’a pas encore été largement adopté par le grand public ? C’est une opération particulièrement coûteuse aux USA. Nadya Suleman, qui était déjà fatiguée par l’échec, n’a pas été épargnée.

Les experts médicaux recommandent généralement d’inclure plusieurs ovules pendant la FIV au cas où certains ne réussiraient pas au cours du processus de fécondation. De ce fait, la procédure comportait un autre risque, qui se révélerait particulièrement pertinent pour le cas de Nadya Suleman. Serait-elle prête à le prendre ?