Votre corps vous alerte avant que vous ne tombiez malade : 8 signes et symptômes de calculs rénaux

2067

Mais qu’est ce que les calculs rénaux ?

Les calculs rénaux sont des collections dures de sel et de minéraux souvent composés de calcium ou d’acide urique. On les retrouve à l’intérieur du rein mais ils peuvent se retrouver également vers d’autres parties des voies urinaires.

Les pierres ont des tailles variées. Elles peuvent être minuscules et peuvent devenir immenses.

Comment se forment-ils ?

Les calculs rénaux peuvent se former en cas de mauvaise hydratation. A ce moment là, on aperçoit l’urine qui devient plus concentrée avec des niveaux plus élevés de certains minéraux.

Aux États-Unis, environ 1 personne sur 11 est atteinte de calculs rénaux . On retrouve les calculs rénaux plus fréquemment chez les hommes, les personnes souffrant d’obésité mais également chez les personnes atteintes de diabète (1).

Les calculs rénaux minuscules ne sont pas vraiment une menace pour la santé. De plus, si la pierre ne pénètre dans votre uretère (le tube dans lequel l’urine passe pour aller de votre rein à votre vessie), la douleur peut être extrêmement désagréable.

Les calculs rénaux sont la plupart du temps très douloureux. En effet, cela peut nécessiter une intervention chirurgicale vous pour ôter les pierres de taille importantes.

Voici huit signes et symptômes que vous pourriez avoir des calculs rénaux.

1. Douleur dans le dos, le ventre ou les côtés


La douleur liée aux calculs rénaux -aussi prénommée colique néphrétique – est extrêmement intense voire insupportable (2). Certaines personnes déclarent que la douleur est similaire à celle de l’accouchement ou d’un poignard au couteau.

La douleur est intense pour un million de visites supplémentaires chaque année (3).

Habituellement, la douleur commence quand une pierre se déplace dans l’uretère étroit. Cela provoque un blocage qui crée une pression dans les rênes.

La pression active les fibres nerveuses qui transmettent les signaux de douleur au cerveau.

La douleur aux calculs rénaux commence souvent. Lorsque la pierre se déplace, la douleur change de lieu et d’intensité.

La douleur va et vient souvent par vagues, ce qui est aggravé par la contraction des urétères qui tentent de pousser la pierre. Chaque vague peut durer quelques minutes, puis disparaître puis revenir.

Vous sentez la douleur sur votre côté et sur votre dos, sous vos côtes. Elle peut irradier vers le ventre et l’aine lorsque la pierre descend dans les voies urinaires.

Les grosses pierres sont bien sûr plus douloureuses que les petites, mais pas la gravité de la douleur ni la taille de la pierre.

2. Sensation de brûlure


Lorsque la pierre a atteint la jonction entre l’uretère et la vessie, la douleur est présente au moment des urines (4). Cela s’appelle la dysurie.

La douleur peut ressembler à une sensation de brûlure. La douleur peut être comparable à celle d’une infection des voies urinaires. Parfois, vous pouvez avoir une infection avec la pierre.

3. Urines fréquentes


Les urines particulièrement fréquentes peut signifier que la pierre s’est déplacée dans la partie inférieure de vos voies urinaires. L’envie est également fréquente durant le sommeil pendant la nuit.

L’urgence urinaire peut également imiter un symptôme d’infection des voies urinaires.

4. Sang dans l’urine


Le sang dans les urines est un symptôme courant chez les personnes souffrant de calculs urinaires (5). Ce symptôme s’appelle également hématurie.

Le sang peut être rouge, rose ou marron. Parfois, les cellules sanguines sont trop petites pour qu’on puisse les voir sans microscope (appelée hématurie microscopique), mais votre médecin peut rechercher ce symptôme.

5. urine trouble ou malodorante


L’urine saine est claire et n’a pas une odeur forte. Une urine trouble ou nauséabonde peut être le signe d’une infection des reins ou d’une autre partie de vos voies urinaires.

Une étude a révélé qu’environ 8% des personnes souffrant de calculs rénaux aigus avaient une infection des voies urinaires (6).

La nébulosité est un signe de pus dans l’urine ou de pyurie (7). L’odeur peut provenir des bactéries responsables d’infections des voies urinaires. Une odeur peut également provenir d’urine plus concentrée que la normale.

6. Aller une petite quantité à la fois


Les gros calculs rénaux restent parfois coincés dans l’uretère. Ce blocage peut ralentir ou arrêter l’écoulement de l’urine.

Si vous avez un blocage, vous ne pouvez uriner qu’un peu chaque fois que vous y allez. L’urine qui cesse complètement de couler est une urgence médicale.

7. Nausées et vomissements


Les nausées et les vomissements sont habituels chez les personnes souffrant de calculs rénaux (8).

Ces symptômes sont dus à des connexions nerveuses communes entre les reins et le tractus gastro-intestinal (9). Des pierres dans les reins peuvent déclencher des nerfs dans le tractus gastro-intestinal, provoquant des maux d’estomac.

Les nausées et les vomissements sont un signe émanant de votre corps, ce qui doit vous amener à consulter un médecin (10).

8. Fièvre et frissons


La fièvre et les frissons sont la preuve que votre rein est infecté ou d’une autre partie de vos voies urinaires. Cela peut être une complication grave pour une pierre au rein. Cela peut également être le signe d’autres problèmes graves que les calculs rénaux. Toute fièvre douloureuse nécessite des soins médicaux urgents.

Les fièvres associées à une infection sont généralement élevées(38 ° C) ou plus.

Partagez cet article avec vos amis sur Facebook pour qu’ils découvrent aussi les signaux d’alerte cruciaux !