[vidéo] Le soldat américain rencontre à nouveau cette Française dont il est tombé fou amoureux durant la guerre, 75 ans auparavant

0
512

Il y environs 75 ans, durant le débarquement en Normandie, beaucoup de soldats ont été appelés pour servir leur pays. Le débarquement fut une période majeure lors de la seconde guerre mondiale. Parmi les soldats qui sont venus sauver la France, il y avait K.T. Robbins, un jeune homme originaire des USA qui est tombé instantanément sous le charme de Jeannine, une jeune femme de 18 ans.

Nos confrères de France 2 ont pu regrouper les deux tourtereaux à nouveau … 75 ans après le débarquement.

K.T. Robbins a eu un véritable coup de foudre pour Jeannine en 1944 non loin de Briey, en Meurthe-et-Moselle. Pour contrer les allemands, le régiment de K.T. Robbins a été déplacé sur le front de l’Est. C’est la raison pour laquelle, le soldat a très vite quitté le village où se trouvait Jeannine. A l’issue de sa mission en France, le soldat a dû retourné aux Etats Unis le cœur lourd … Jeannine n’a jamais quitté son cœur !

Toutefois, il s’est fait une raison. Il a fini par se marier et a même eu des enfants. Mais Jeannine ne quittait pas ses pensées …

Quand le vétéran a décrit son histoire aux journalistes de France 2, qui souhaitait diffuser une émission sur le débarquement des vétérans en France, il ne pensait pas tomber sur Jeannine. Ils ont réaliser des recherches minutieuses et ont retrouvé de Jeannine qui était persuadée que K.T. était mort.

Jeannine Pierson née Ganaye habitait une maison de retraite à Montigny-lès-Metz. À l’occasion du  75e anniversaire du débarquement, K.T. est revenu en France et les journalistes de France 2 lui avait réservé une très belle surprise : revoir Jeannine.

A travers la vidéo ci-dessous, vous aller vivre les bouleversantes retrouvailles. K.T. a ainsi indiqué :

« Je t’ai toujours aimée, toujours, tu n’as jamais quitté mon cœur. » alors que sa chère et tendre a déclaré : « Quand il est parti dans le camion, j’ai pleuré bien sûr, j’étais très triste. J’aurais aimé qu’après la guerre il ne retourne pas en Amérique. […] Il dit qu’il m’aime, j’ai compris ça. Moi aussi. J’ai toujours pensé à lui, en me disant peut-être qu’il va venir ».

Une séquence particulièrement émouvante que le couple ne pensait pas revivre un jour ! Bravo au travail de nos confrères de France 2 qui ont fait en sorte de les réunir à nouveau !