Vianney, accro à Catherine Robert. Une nouvelle vient chambouler leur bonheur !

953

Depuis quelques jours, le célèbre chanteur et compositeur, Vianney fait l’objet d’une surprenante rumeur. Avec son épouse, Catherine Robert, qu’il a épousé au début de l’été, leur relation ne serait plus au beau fixe. Selon plusieurs médias, il y aurait de l’eau dans le gaz entre les deux tourtereaux. Il faut dire que le confinement n’aurait pas arrangé les choses entre les amoureux, qui aurait beaucoup de mal à se comprendre.

En cette période très tendue, beaucoup de personnes tentent de passer le temps comme elles le peuvent. Quant à d’autres, la cohabitation avec l’autre partenaire reste très difficile. La promiscuité, le manque d’activité, les tensions liées au coronavirus dont on ignore la fin, amènent les couples à se disputer davantage et engendrent des tensions plus importantes qu’à l’accoutumée.

Malgré la rumeur qui s’est répandue sur la toile comme une trainée de poudres, le célèbre chanteur qui cartonne actuellement avec son nouvel album a fait le choix de couper court à ses bruits de couloir. En effet, Vianney a annoncé qu’il était toujours fou amoureux de sa chère et tendre. D’ailleurs, une bonne nouvelle a pointé le bout de son nez et serait susceptible de changer tous leurs projets.

Celui qui partage la vie de la célèbre violoncelliste Catherine Robert, fait partie des cinq finalistes pour l’album RTL de l’année. Son album  » N’attendons pas « , a conquis ses nombreux fans. « Plus de 65 000 votes, un record, verdict le 7 décembre « , peut-on lire sur les réseaux sociaux.

D’ailleurs, plusieurs personnalités sont dans la compétition. Julien Doré, Grand corps malade, Benjamin Biolay et Patrick Fiori sont en concurrence pour ce titre, qui est une grande reconnaissance pour le travail et leur immense talent. Récemment, Vianney a accepté de se livrer sur sa chanson ‘Beau-papa’, lors d’un entretien accordé à nos confrères de Gala.

 » Je ne dévoile ni nom ni date… Avec cette chanson, je voulais mettre en lumière un sentiment plutôt qu’une personne, celui d’élever et d’aimer un enfant qui n’est pas le mien. ça concerne toutes les familles adoptives ou recomposées. J’ai vraiment découvert que je pouvais aimer la fille de ma femme, comme si elle était la mienne et me sentir un père à part entière », a-t-il indiqué.

Avant de poursuivre : « Je ne m’y attendais pas et ça m’a bousculé. Elles étaient touchées et fières, mais là, vous entrez dans mon intimité. Ce qui se passe chez moi doit rester chez moi ».