Une jeune fille expulsait ses excréments par son vagin depuis 3 ans, car le médecin n’avait jamais constaté qu’elle était née sans anus.

0
3444

En Russie, une petite fille expulsait ses excréments par le vagin durant 3 ans, car les médecins n’avaient jamais constaté à sa naissance qu’elle était arrivée au monde sans anus.

Les docteurs ont d’ailleurs reçu un blâme chacun suite à leur négligence et leur incompétence.

Le père de la petite fille, un homme prénommé Andrey, a indiqué qu’il avait toujours été étonné par la forme “non classique” du vagin de son enfant et que sa fille avait été auscultée à de multiples reprises par des docteurs suite aux problèmes récurrents de maux de ventre.

D’après les parents de la petite fille, ceux-ci ont toujours abordé leurs anxiétés auprès des docteurs à chaque consultation.Ces derniers rétorquaient toujours la même chose : aucune chirurgie ne serait nécessaire car il n’ y avait aucun problème.0 tags

Au même titre que son époux, la maman se remémore très bien que durant un rendez-vous médical, celle-ci avait questionné le docteur sur la forme irrégulière des organes génitaux de son enfant. Elle lui avait également mentionné que son enfant était atteinte régulièrement de maux de ventre. Le médecin avait indiqué à la maman que tout allait s’arranger avec le temps.

Etant donné que la petite fille ne disposait pas d’anus, son organisme devait donc expulser ses excréments par l’entremise de son vagin.

Ce seulement à l’âge de 3 ans qu’un docteur a enfin mis en place un diagnostic confirmant que la petite fille était atteinte d’une malformation congénitale et qu’elle était arrivée au monde sans anus.

En règle généralement, quand ce genre d’anomalie a lieu, il est nécessaire de mettre en place une simple opération chirurgicale à la suite de la naissance, mais comme l’enfant a été diagnostiquée seulement à 3 ans, l’opération sera plus difficile à mettre en place.

La petite fille a déjà vécu une opération et le mois prochain, elle devrait être confrontée à une autre chirurgie dans le but de régler définitivement cette malformation de naissance. Nous lui souhaitons un bon rétablissement.