« Une bonne chose pour lui »

Le duc d'York accusé d'abus sexuels
Le duc d’York accusé d’abus sexuels

Le prince Andrew a peut-être reçu une certaine grâce de la famille royale grâce à un « pardon royal » après qu’il soit apparu que le duc d’York en disgrâce était « bien accueilli » dans la famille royale.

Selon l’historienne royale Marlene Koenig, la présence du prince Andrew aux côtés du roi Charles et de la reine Camilla pour l’inauguration du très révérend Dr Christopher Cocksworth à la chapelle Saint-Georges était probablement l’un des nombreux événements qui indiqueraient que la famille royale adoucissait son approche à son égard.

Parler à Exprimera noté Koenig, même si la société n’ouvrira probablement pas ses portes au royal, elle pourrait lui demander de participer à des événements privés à l’abri des regards cinglants du public.

Lire la suite : Le prince Andrew constitue une « menace persistante » pour l’image de la famille royale

« Cette porte s’est fermée et il est peu probable qu’elle soit rouverte. Il n’existe pas de grâce royale pour assister à l’installation du nouveau doyen de Windsor », a-t-elle déclaré.

« Il s’agissait d’une invitation privée de son frère, le roi. Andrew n’était pas inclus dans la circulaire de la cour qui rapportait que le roi avait assisté à l’événement.

« Le roi ne va pas redonner à Andrew son rôle royal avec tous les avantages et privilèges. Andrew ne va pas s’acquitter d’engagements officiels, mais il lui sera – de temps en temps – demandé de se joindre à un événement privé, comme l’installation. du nouveau doyen de Windsor.

Koenig a également expliqué que le fait que le prince Andrew assiste à un service religieux était « une bonne chose » car cela éclipsait probablement son passé scandaleux, où il a été accusé d’abus sexuels ainsi que ses liens avec le délinquant sexuel récemment condamné Jeffrey Epstein.

« Il a accompagné la famille royale à l’église le jour de Noël dernier à Sandringham – encore une fois, un service religieux. Tout comme ce service était un service religieux. Et être à l’église peut être une bonne chose. »

Laisser un commentaire