Un jeune homme de 18 ans découvert mort après avoir été abusé par sa mère, sa soeur et sa grand-mère.

Jordan Burling, un adolescent de 18 ans, est décédé des suites d’une bronchopneumonie après avoir vécu un véritable calvaire le 30 juin 2016.

Ses tortionnaires étaient des membres de sa famille : sa mère Dawn Cranston, 45 ans, sa grand-mère Denise Cranston, 70 ans, et sa soeur Abigail Burling, 25 ans.

Contraint d’être allongé sur un lit gonflable durant des semaines, Jordan a souffert d’immenses plaies de lit qui affectaient ses os directement. Il était dans l’incapacité de bouger et souffrait de malnutrition sévère.

«La faute incombe à chacun des accusés. Ce qui a rencontré les yeux des ambulanciers était une scène choquante et dérangeante», a indiqué le procureur Nicholas Lumley.

«Jordan était allongé, complètement impuissant, sur un matelas gonflable dans un salon encombré.»

Image: PA Wire)

«Il avait à peine un peu plus que la peau et les os, il pesait 37 kg . Il portait une couche souillée sous un pyjama.

Lire aussi :  Sophie Davant, cœur à prendre, sous le charme de Nicolas Bedos

«L’expert en diététique a déclaré qu’il n’avait jamais vu une telle malnutrition en 26 ans de carrière et a comparé l’état du corps à celui trouvé dans les camps d’extermination de la Seconde Guerre mondiale.»

«Son coeur s’est arrêté, sa vie n’a pas pu être sauvée; il est mort dans ce salon.»

«Pour des raisons qui ne peuvent jamais être comprises, Jordan a été maltraité, laissé à se décomposer, à pourrir à mort, par ses proches pendant au moins plusieurs semaines.»

«Il n’y avait pas d’autre raison pour sa mort, aucune maladie naturelle ou autre, hormis les conditions créées pour lui par les accusées.»


Le père, Steven, avait quitter sa femme peu de temps avant et n’avait pas la moindre idée de ce qui se passait avec son fils.

Lire aussi :  Brigitte Macron, trouble alimentaire, confidences effroyables

Jordan avait une vie classique jusqu’à 16 ans quand Dawn a décidé de le déscolariser.

En plus du corps de Jordan, les enquêteurs ont découvert les restes d’un bébé dans la même pièce. On ignore toujours si le bébé est mort né ou s’il était vivant à la naissance.

«Dans ce qui aurait été la chambre à coucher de Jordan, les policiers ont trouvé un petit sac à dos dans lequel se trouvaient des sacs en plastique à l’intérieur de sacs en plastique. Alors que la police manipulait le sac à dos, un liquide à l’odeur rance commença à s’infiltrer dans les couches de sacs. Parmi le liquide se trouvaient des os minuscules, tout ce qui restait d’un petit garçon».

[adace-ad id="8653"]