Un grand secret sur les tenues de Brigitte Macron révélé !

10823

Si vous observez régulièrement les déplacements d’Emmanuel Macron à travers le monde, vous vous rendrez compte qu’en tant que première dame, Brigitte MAcron est bien entendue elle aussi conviée. Mais si cela semble logique, ce qui choque une partie des français, ce sont les tenues que va porter Brigitte Amcron dans ces déplacements, non pas qu’elles soient en elle même choquante bien sur. 

Non ce qui interpelle, c’est que la première dame est habillé dans une tenue différente lors de chaque déplacement et que à chaque fois, ces tenues sont signées par les plus grandes maisons de couture de notre pays. 

La question que se posent alors beaucoup de français est alors assez simple, qui paie ces tenues qui doivent coûter extrêmement cher ? Eh bien, la réponse vient d’être apportée il y a quelques jours de cela. 

Lire aussi :  Kate Middleton, Prince William, nouvelle grossesse – une image sans équivoque !

C’est le magazine Gala qui se l’est posée et qui a décidé d’aller faire un tour à l’Elysée avec tout une série de question afin de tirer au clair qui finançait les tenues de la première dame lors de ses déplacements. 

Un système de prêt

La réponse est alors extrêmement simple. Ene ffet, la première dame n’achète aucune tenue, ce sont les marques qui viennent directement vers elle pour se faire repérer que ce soit à l’échelle internationale ou nationale. 

Un contrat de prêt est alors établi entre la marque et le cabinet de la première dame. Ainsi, une fois le déplacement fait et l’habit porté, il est retourné directement à la marque et n’appartient pas à Brigitte Macron. 

Le cabinet a aussi tenu à préciser que parfois, les marques faisaient des cadeaux à la première dame, mais que cela entrait alors dans une situation un peu complexe avec des règles précises. 

Lire aussi :  Cyril Hanouna fait des confidences effroyables sur Loana !

En effet, le cadeau étant fait à la première dame et non directement à Brigitte Macron, celle-ci avait possession des habits tant qu’elle était première dame. A son départ, elle doit alors tout restitué à l’Elysée.