Ce travailleur social passe sa vie en solitaire, mais lors de son décès, la communauté est étonnée d’apprendre son lourd secret.

0
5844

La majorité d’entre nous savons reconnaître les personnes qui vivent en solitaire. Clairement, ce sont des personnes qui n’apprécient guère la compagnie d’autrui et préfèrent rester seuls. Cette solitude peut s’expliquer de part leur personnalité ou tout simplement en raison d’un lourd secret qui ne veulent pas dévoilé …

Même si Alan Naiman était travailleur social, qui nécessite de voir une multitude de personnes aux profils variés, ce dernier était un véritable solitaire après sa journée de travail. D’ailleurs, il ne s’est jamais marié et n’a eu aucun enfant.

Le peu de personnes qu’il côtoyait, ignoraient son secret. Ce dernier leur avait caché son lourd passé.

Ses proches avait constaté, qu’en plus d’être une personne solitaire, il était également économe. Un jour, il s’est présenté au travail avec des chaussures déchirée. Plutôt que de les jeter et d’en acheter une autre paire, il a décidé de réparer “les dégâts” avec du ruban adhésif. Il n’achetait que le strict minimum et faisait en sorte d’acheter ses vêtements avec des réductions ou en soldes uniquement.

Ce n’est qu’ à la suite du décès d’Alan que ses proches ont compris la raison de toutes ses économies.

Investir intelligemment

Alan était employé comme travailleur social et son salaire annuel atteignait 67 234 $, d’après CTV News. Mais il avait également d’autres travail à côté pour arrondir ses fins de mois. De plus, il investissait de manière intelligente son argent. Il lui arrivait, d’avoir trois boulots à la fois.

Facebook / WFMY News 2

Le travailleur social de l’État de Washington a pu remarquer, grâce à son métier, que certains enfants avaient une situation financière et familiale très précaires. De plus, il a aussi grandi avec un frère aîné qui était atteint de déficience intellectuelle et a donc consacré sa vie à lui prêter assistance.

Lire Aussi
Que sont devenus les candidats de l’Amour est dans le pré ...

Alan abordait le sujet de son frère très peu, et la majorité des personnes ignoraient qu’il était également un parent adoptif.

C’est seulement au décès du frère d’Alan en 2013 qu’il a pris la décision de s’acheter une voiture de sport.

Facebook / WFMY News 2

Lorsqu’ Alan est mort en décembre 2018 d’un cancer, son grand secret a vu le jour.

Dans son testament, Alan avait laissé 11 millions de dollars à des organismes de bienfaisance pour enfants.

Il a aussi mentionné combien chaque organisme de bienfaisance recevrait indiquant notamment 2,5 millions de dollars au Pediatric Interim Care Center, qui vient en aide les bébés nés de mères toxicomanes.

Cadeau généreux

La majorité des associations pour lesquelles il a décidé de léguer une partie de son héritage n’avaient aucun lien direct avec lui, et notamment le Pediatric Interim Care Center.

Alan avait contacté l’organisation une fois quelques années auparavant car il avait besoin d’aide pour placer un enfant, mais les responsables ne l’avaient jamais rencontré personnellement.

Il a aussi laissé de l’argent au service d’adoption Treehouse.

Social worker leaves $11M as surprise gift to children's charities

A Washington state social worker died of cancer at age 63, left most of his $11 million estate to children's charities that help the poor, sick, disabled and abandoned. https://on.wfmy.com/2EQQ9JG

Publiée par WFMY News 2 sur Vendredi 28 décembre 2018

Il a consacré sa vie à être économe pour que les autres en profitent.

Partagez cet article avec vos amis sur Facebook pour rendre hommage à Alan pour son travail acharné en faveur des enfants vulnérables.