Thierry Lhermitte, handicapé par une grave maladie

Malade depuis toujours, il a obtenu le bon diagnostic sur son état de santé il y a seulement dix ans.

La pathologie dont souffre Thierry Lhermitte est très rare. Avec l’âge, elle est devenue handicapante, non seulement pour sa vie sociale, mais également professionnelle. L’acteur a toujours dit sa difficulté à identifier les personnes. « Il aura beau croiser la même personne plusieurs fois au cours de la journée, il est possible qu’il ne fasse jamais le lien et ne la reconnaisse pas avant un moment », précise Actu France.

Une incapacité tragique pour le scénariste et producteur, à même de faire croire à du dédain ou une absence de considération à l’égard de ses interlocuteurs. Or si Thierry Lhermitte a du mal à reconnaitre les personnes qu’il rencontre au cours d’une journée, c’est parce qu’il est atteint de prosopagnosie.

Lire aussi :  Laeticia Hallyday, en soins intensifs ! Laura et David sont à son chevet ...

« Quand pour la troisième fois je me présente à quelqu’un qui m’a pourtant dit dix minutes avant, ‘‘Je vous ai déjà vu’’, c’est horrible. Je mets alors cela sur le compte de la blague. En fait, c’était sincère », expliquait-il sur France Info au journaliste Philippe Vandel, atteint de la même pathologie. Tout comme, l’essayiste Eric Naulleau et la comédienne Aude GG.

Lire aussi :  Sophie Davant, accro à un homme, fugue improbable ...

Dans le monde, 2,5% de la population est concerné par cette pathologie, dont des personnes connues comme ces célébrités françaises. Aux Etats-Unis, on rencontre aussi des grands noms atteints de la prosopagnosie. Brad Pitt confiait il y a quelques années souffrir de cette maladie. « Tellement de gens me détestent parce qu’ils pensent que je leur manque de respect », expliquait l’acteur dans le magazine Esquire.

La pathologie trouve différentes origines, encore incomprises par les scientifiques. Dans certains cas, le mal est héréditaire. Mais elle peut aussi se manifester de manière graduelle. A ce moment, elle révèlerait un processus neurodégénératif ou résulterait d’une lésion cérébrale. Dès lors, on s’interroge sur l’existence de la maladie d’Alzheimer ou un accident vasculaire cérébral qui se serait produit.

Lire aussi :  Laurence Boccolini, furax, elle tape du poing sur la table !

Pour Thierry Lhermitte, comme il expliquait sur Europe 1, il y a seulement dix ans qu’il a su d’où venait sa difficulté à reconnaitre les visages. Pour palier à  cette difficulté, lui et les personnes souffrant de la même pathologie ont développé des méthodes. Il s’agit notamment de se concentrer sur d’autres facteurs comme la voix, la démarche ou le parfum des personnes rencontrées.


Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 10 ans déjà.