Sophie Tapie : Elle livre une terrible nouvelle…

La fille de Bernard Tapie a dû faire face à des épreuves difficiles au cours de cette année 2020, qui n’a pas été de tout repos. En effet, celle qui s’est mariée cet été avec l’homme d’affaires Jean-Mathieu Marinetti à la mairie de Saint-Tropez, a annoncé une terrible nouvelle sur les réseaux sociaux, où elle est très active. Une situation qui particulièrement angoissée la jolie blonde, qui a tenu à mettre en garde ses nombreux fans. *

En effet, la jeune femme qui a participé en 2013 à la deuxième édition de « The Voice » a révélé, il y a quelques jours, que son compte sur instagram avait été piraté. Une situation qui a littéralement mis hors d’elle et choqué la fille de Bernard Tapie, qui souffre d’un cancer en stade terminal.

« Je me suis fait pirater il y a quelques heures ! Donc si un message privé vous a été envoyé supprimez le sans l’ouvrir !! », a annoncé Sophie Tapie sur un autre réseaux social. Elle a également accompagné ce message de photos d’elle se baladant sur la plage. Les commentaires de ses fans ont été particulièrement élogieux et ne se sont pas fait attendre …

« Belle photo en tout cas… », « Superbe », « Tu es magnifique », « absolument divine », pouvait-on lire sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, la jeune femme n’a donné aucune nouvelle de son père, Bernard Tapie, qui est actuellement en plein traitement expérimental pour lutter contre un cancer, qui s’est malheureusement généralisé.

«Ce ne sont pas les effets habituels de la chimio, qui sont la diarrhée ou les nausées. Ici, ce traitement peut altérer le cœur et l’assistance respiratoire, donc il peut incontestablement mettre en péril celui qui le subit», expliquait dans les colonnes de Soir Mag Bernard Tapie, au sujet des effets secondaires du traitement expérimental qu’il suit.

Avant de poursuivre : « Je suis une sorte de cobaye pour la médecine. En France, pour avoir la paix, les médecins refusent de vous soumettre à ce traitement. Mais si on ne l’avait pas mis en route, je ne serais certainement plus là pour vous en parler. Oui, je serais mort sans ça ».

Written by