Sophie Davant, malade Attaques, confinement, drame à devenir fou

L’animatrice est souvent attaquée sur les réseaux sociaux. Heureusement, elle peut compter sur ses admirateurs.

La rumeur d’attaques physiques était relayée par Ici Paris et Actu Stars. Cependant, il n’est nullement question d’agression physique mais d’ « attaques sur son physique ». L’animatrice a diffusé sur Instagram des images d’elle qui n’auront visiblement pas convaincu certains.

Plutôt que de les ignorer simplement, certains internautes ont choisi de déposer des commentaires pas toujours élogieux sous les clichés de l’animatrice. Mais c’était sans compter sur ses admirateurs qui ont joyeusement et fabuleusement donner la réplique à ces derniers.

Lire aussi :  Patrick Bruel, drame, frappé par le cancer !

Mais l’animatrice d’Affaire conclue est très souvent aussi critiquée pour sa personnalité. Qualifiée parfois hâtivement et à tort par certains internautes de « froide et sèche », il ne lui est pas toujours facile d’ignorer ces remarques qu’elle dit être complètement « à l’opposé » de ce qu’elle est.

«Certaines critiques me rendent malade, notamment quand on me dépeint comme quelqu’un de malveillant », confie Sophie Davant, indiquant que «c’est pour cette raison que je ne lis pas tout, je me protège ». « Je préférerais mille fois faire l’unanimité mais dès qu’une personnalité a un peu de relief et d’humour, certains y trouvent matière à critiquer», affirme-t-elle.

Lire aussi :  Laurent Ruquier, les véritables raisons de son éviction de France 2 !

Heureusement, elle a ses admirateurs sur lesquelles elle peut toujours compter. Non seulement pour prendre sa défense face à ses détracteurs, mais aussi pour lui changer les idées durant cette période de confinement où il n’est pas toujours aisé de demeurer à la maison des journées entières.

Lire aussi :  Jenifer, choquée, liaison d'Ambroise.

 « Ce confinement pourrait en faire réfléchir pas mal, peut-être même aboutir à des changements de vie, des changements de manière de vivre (…) le silence dû au fait qu’il n’y a quasiment plus de voitures dans la rue et surtout l’air que l’on respire qui est moins pollué…», a affirmé l’animatrice qui invite à trouver des points positifs à « ce drame » au risque de devenir « fou ».