Accueil People Sabine Paturel, au bord du gouffre. Terrible nouvelle qui brise sa vie...

Sabine Paturel, au bord du gouffre. Terrible nouvelle qui brise sa vie !

3552

En ce moment, un grand débat a lieu autour d’un sujet technologique, celui de la 5g qui possède de nombreux défenseurs, mais aussi de nombreuses personnes qui remettent cette technologie en cause. 

En effet, d’un point de vue purement scientifique, cette nouvelle technologie sera mieux que l’ancienne et devrait participer à l’amélioration de tout un tas de choses. Toutefois, est-ce que chaque avancée est bonne. 

Quand fixe-t-on la limite de ce qui est bon pour vous et qui doit être accepté et ce qui ne l’est pas ? C’est ce que ce débat a eu le mérite de mettre sur la table, même si ce n’était pas la première fois que cela arrive. 

En effet, c’était exactement ce genre de questions que nous nous étions posé lorsque la brebis Dolly avait été le premier être vivant cloné de l’histoire et la conclusion avait alors été que c’était une formidable expérience. 

Toutefois, ce n’était pas parce que c’était possible que c’était souhaitable. Il en va ainsi depuis de nombreuses technologies et pour beaucoup de personnes, les nouveaux moyens de communication ont été trop loin !

Elle ne le supporte plus ! 

Dans son dernier titre, c’est exactement ce que révèle Sabine Paturel en tournant en ridicule certaines scènes du quotidien montrant la place prépondérant qu’a pris la technologie dans notre société. 

Elle indique par exemple qu’aujourd’hui, si l’on offre un livre à des enfants, ils chercheront immédiatement la prise pour aller le brancher et le charger. Certes, le trait est gros, mais elle veut faire passer un message derrière. 

Celui qui dit que derrière la technologie et les réseaux sociaux où l’on a l’impression d’être connecté, on n’a jamais été si loin des gens en réalité, cette technologie réussit à nous décrocher complètement du réel. 

Elle a alors avoué s’être lâchée sur cette chanson pour décrire ce qu’elle ressentait vis-à-vis de cette situation. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le message est passé. Maintenant, reste à voir s’il trouvera un public.