Home Celebs Romy Schneider, sa mère a eu une relation avec Hitler !

Romy Schneider, sa mère a eu une relation avec Hitler !

3601

Bon commençons tout d’abord par faire un petit retour en arrière pour évoquer qui est Romy Schneider. Ene ffet, si vous avez déjà sûrement vu au moins des extrait de ses films, vous ne la connaissez peut être pas. 

En effet, Romy Schneider a eut une carrière pour le moins eclair. Elle est malheureusement morte en 1982 alors qu’elle n’était alors âgée que de 43 ans. Sa mort a d’ailleur fait beaucoup de bruit. 

En effet, elle est retrouvée morte un matin après s’être écroulée en écrivant une lettre. A côté d’elle les policiers retrouvent des bouteilles d’alcool, ainsi que des médicaments laissant supposer à un suicide. 

Voir cette publication sur Instagram

Bonjour à toutes et à tous ! J'apprends à l'instant que le photographe iconique Terry O'Neill s'est éteint à l'âge de 81 ans, samedi soir, paisiblement chez lui après avoir traversé une longue maladie. Au cours des années 1960, il a photographié une pléiade de célébrités qui ont marqué leur époque – les Beatles, les Rolling Stones, Judy Garland, Michael Caine, Raquel Welch, Brigitte Bardot, Elisabeth Taylor, Audrey Hepburn, Steve McQueen, Paul Newman, David Bowie (avec lequel il développa des relations de travail étroites tout comme avec Elton John) etc. – et a ainsi, par ses clichés devenus cultes, contribué à créer le sentiment que Londres était l'un des endroits les plus cool du monde. Il a continué à prendre des photos de personnalités au cours des cinq décennies suivantes ; notamment les membres de la famille royale britannique, dont la Reine Elisabeth Il et plusieurs femmes et hommes d'État, dont Nelson Mandela. La dernière artiste qui selon lui méritait d'être immortilisée sur pellicule, fût Amy Winehouse, lorsqu'elle fut à son apogée, en 2008. Et bien sûr, il prit Romy pour modèle. À ma connaissance, uniquement lors de ses vacances d'été 1972 à Saint-Tropez. J'ai pensé publier plusieurs photos à la suite prises par Terry O'Neill – il y en a déjà quelqu'unes sur mon compte – et puis je me suis ravisée pour mettre en valeur la beauté incroyable de Romy sur ce cliché … C'est inouï. Je suis toujours tellement surprise de la voir aussi étourdissante alors qu'elle ne pose pas et ne fait que nager, les yeux mi-clos ! Ce n'est pas uniquement une beauté plastique, c'est une beauté incarnée… Et dont émanent des merveilles. Une photo de Romy est toujours un mystère. Je vous souhaite une excellente fin d'après midi et vous embrasse tous ! Laure #romy #romyschneider #romyforever #icone #legende #muse #actrice #cinema #cinemafrancais #terryoneill #ripterryoneill #romyparterryoneill

Une publication partagée par Romy Schneider (@_romy_schneider_) le

Toutefois, l’affaire sera rapidement classé afin de ne pas “casser le mythe” et l’on ne sera jamais si c’était réellement un suicide ou bien si elle avait ingérer ses cachets sans réellement se rendre compte du danger. 

Lire aussi :  Laurence Boccolini, elle ne peut plus guérir !

Néanmoins, Romy Schneider reste l’une des actrice les plus connue de sa génération tant elle a marqué le public avec certaines de ses rôles, notamment celui de Sissi l’impératrice qu’elle aura en 1956.

Voir cette publication sur Instagram

Bonjour à toutes et à tous ! J'apprends à l'instant que le photographe iconique Terry O'Neill s'est éteint à l'âge de 81 ans, samedi soir, paisiblement chez lui après avoir traversé une longue maladie. Au cours des années 1960, il a photographié une pléiade de célébrités qui ont marqué leur époque – les Beatles, les Rolling Stones, Judy Garland, Michael Caine, Raquel Welch, Brigitte Bardot, Elisabeth Taylor, Audrey Hepburn, Steve McQueen, Paul Newman, David Bowie (avec lequel il développa des relations de travail étroites tout comme avec Elton John) etc. – et a ainsi, par ses clichés devenus cultes, contribué à créer le sentiment que Londres était l'un des endroits les plus cool du monde. Il a continué à prendre des photos de personnalités au cours des cinq décennies suivantes ; notamment les membres de la famille royale britannique, dont la Reine Elisabeth Il et plusieurs femmes et hommes d'État, dont Nelson Mandela. La dernière artiste qui selon lui méritait d'être immortilisée sur pellicule, fût Amy Winehouse, lorsqu'elle fut à son apogée, en 2008. Et bien sûr, il prit Romy pour modèle. À ma connaissance, uniquement lors de ses vacances d'été 1972 à Saint-Tropez. J'ai pensé publier plusieurs photos à la suite prises par Terry O'Neill – il y en a déjà quelqu'unes sur mon compte – et puis je me suis ravisée pour mettre en valeur la beauté incroyable de Romy sur ce cliché … C'est inouï. Je suis toujours tellement surprise de la voir aussi étourdissante alors qu'elle ne pose pas et ne fait que nager, les yeux mi-clos ! Ce n'est pas uniquement une beauté plastique, c'est une beauté incarnée… Et dont émanent des merveilles. Une photo de Romy est toujours un mystère. Je vous souhaite une excellente fin d'après midi et vous embrasse tous ! Laure #romy #romyschneider #romyforever #icone #legende #muse #actrice #cinema #cinemafrancais #terryoneill #ripterryoneill #romyparterryoneill

Une publication partagée par Romy Schneider (@_romy_schneider_) le

 

Lire aussi :  Karine Ferri, Yoann l'a trompée avec Zahia !

Une anecdote qui devait rester secrète

Mais aujourd’hui, ce n’est aps de la carrière pleine de Romy Schneider que nous allons parler, mais bien d’une anecdote que celle-ci aurait raconté à propose de sa famille et qui ressort aujourd’hui. 

C’est d’ailleurs pour cette raisons que Romy Schneider aurait fini par couper les ponts avec sa mère ! En effet, celle-ci accusé d’être une maîtresse de Goebbels ne l’aurait en vrai pas été contrairement aux rumeurs. 

Toutefois, ce serait d’Hitler en personne qu’elle aurait été la maîtresse. Une relation qui a mis hors d’elle Romy Schneider et ce pour une bonne raison. En effet, celle-ci était à l’époque marié avec Harry Meyen. 

Lire aussi :  Élie Semoun, frappé par alzheimer, le drame de sa vie

Or, Harry Meyen était juif. il a ainsi été déporté pendant la seconde guerre mondiale. Dès lors, on comprend la colère que peut ressentir Romy Schneider à l’égard de sa mère et pourquoi elle a coupé les ponts.