Renaud, révélations douloureuses sur son enfance

196

Malgré son immense talent, la star française s’est longtemps battu contre les démons et les blessures qui le liaient.

Renaud fait un détour dans son enfance, avec ce nouvel album « Les mômes et les enfants d’abord ». Dans les colonnes de Paris Match, le chanteur explique que ce retour dans l’enfance lui a fait du bien. « J’ai l’impression d’avoir été? toujours nostalgique de mon enfance, d’autant que plus le temps passe, plus je vieillis, plus c’est loin. Alors ça me fout le blues et j’en souffre terriblement. Si j’ai fait ce disque, c’est peut-être pour essayer d’exorciser mes vieux démons et mes 10 ans… », révèle-t-il.

Plutôt agité et farceur dans son enfance, ce côté bouffon cesse après une mauvaise plaisanterie lors de la guerre d’Algérie. « Pendant la guerre d’Algérie, en 1960, avec un copain, le 1er avril, je suis allé dans la salle de bain chercher un poisson en plastique, j’ai pris une feuille, écrit dessus « Poisson d’avril ha ha ha » et emballé le tout dans du papier journal. Parce que la police avait dit que les bombes dans le Paris d’alors étaient cachées dans du papier journal. Je l’ai posé devant la porte d’un copain », raconte-il.

Malheureusement pour lui,  cette ruse fonctionne si bien que, effrayé, son ami  se taire derrière sa porte, et refuse d’ouvrir à qui que ce soit. Ce qui conduit Renaud et son camarade qui l’accompagne à loger la fameuse bombe au palier suivant. Hélas, l’occupante du logement informe la police, qui arrive avec tout le bataillon nécessaire, jusqu’aux démineurs.

Le jeune garçon de 8 ans à l’époque se rend alors compte de l’ampleur de la situation et prend peur. Mais il y aura au final plus de peur que de mal. Depuis, c’est dans cet art qu’on lui connait, qu’il laisse court à son génie et offre des contenus époustouflants.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here