Qui est Michèle Rubirola, la future maire de Marseille ?

Historique/ actualité/ Projets

         Michèle Rubirola convient très bien à la populaire Marseille. Née à Marseille, petite-fille de Naples et d’immigrants espagnols, le père est l’un des cofondateurs du Parti communiste marxiste-léniniste français.

Elle a grandi dans le quartier ouvrier du Rouet et y vit toujours aujourd’hui.

 Formation et expériences.

        Après avoir terminé ses études de médecin généraliste, elle a effectué un stage dans un quartier populaire de Marseille. Michèle Rubirola, médecin spécialiste des soins de santé préventifs dans le Nord, travaille à la Fondation d’assurance maladie primaire le long du Rhône. Olivia Fortin, chef du département du Printemps Marseille, a déclaré au monde qu’elle n’était pas la mairesse de Marseille, mais « elle se considère comme une assistante à la santé de la ville ». Mais sa détermination et ses rassemblements sans précédent de différents partis de gauche l’ont incitée à devenir maire de sa ville.

        Aux élections législatives de 2007 et 2012 lorsque Les Verts étaient EELV, Michèle Rubirola a été suspendue par le parti après avoir rejeté l’idée d’établir une candidature indépendante EELV pour ces communes. En rejoignant le Parti Vert en 2002 elle décide de faire alliance avec plusieurs partis de gauche et a choisi de rejoindre le Printemps Marseille. Elle a été nommée en tête de liste en janvier de l’année dernière, ce qui a surpris tout le monde. Un pari réussi, d’autant plus qu’EELV est enfin entré dans Marseille Printemps. « Même si je partage toujours leurs valeurs, je n’ai pas suivi le même chemin qu’eux. Quelques minutes plus tard, elle a confié : » Je me suis sentie incomprise dans cette famille, mais elle n’a pas été abandonnée. « 

Lire aussi :  Benjamin Griveaux, véritable Don Juan, nombreuses vidéos avec d’autres bombes atomiques !

 Au contraire, elle n’a pas perdu son aspect écologique.

Sociale.

        Michèle Rubirola a toujours été une femme très fidèle. Dans les années 1970, elle rejoint le mouvement mondial pour la justice et l’environnement. Elle est féministe et se bat également pour l’avortement et la libéralisation contraceptive. Elle est mère de trois enfants et membre d’association humanitaire. 

         Avec le soutien de Jean-Luc Mélenchon, cette athlète expérimentée fera partie de la jeune Équipe Mixte Olympique de Marseille et devra prendre pied afin de promouvoir la seconde face de l’énorme Ville française en crise. Le logement, avec un taux de pauvreté supérieur à 25 %, est l’une des villes les plus importantes en termes de pauvreté. Reste à savoir si sa victoire sera confirmée dans les prochaines heures.

          Après plusieurs années du règne de Jean-Claude Gaudin à la deuxième ville de France, Marseille pourrait tourner à gauche. Dans l’histoire de Marseille, les femmes devraient devenir à la tête de la ville. Ainsi, Michèle Rubirola peut être élue Maire de Marseille à l’issue de la prochaine Mairie. Bien que l’ambiance soit encore enveloppée à Marseille, la situation des négociations risque encore de surprendre.

Lire aussi :  Vanessa Paradis, Johnny Depp, liaison, ils assument !

        La femme de 63 ans est inconnue du public. Elle effectue une mission, et ce n’est pas une tâche facile pour cette résidente de plus de 850 000 habitants et qui a accumulé des dettes de près de 2 milliards d’euros. Au terme des élections municipales longues et suffocantes, il n’y a pas eu de chiffres d’appel : Michèle Rubirola et Marseille Spring ont remporté 13 091 voix à l’avance et obtenu 38,28 % des voix hier soir.

Et quatre des huit quartiers de Marseille. Au terme d’une nuit à l’envers mais prévisible, la conversion entre les scores des candidats s’est multipliée dans les zones clés, le tremblement de terre : la victoire d’Olivia Fortin, à la forteresse de droite, car si vous arrivez en ville La présidente française du Parti républicain avec 30,75 % des voix peut encore devenir maire par le biais du troisième tour des conseillers municipaux, il est difficile d’imaginer qu’elle le fera. Dans un département appelé « captif », il a été défait et sa légitimité a été fortement affaiblie, y compris dans son propre camp. 

        Sa Participation dans huit départements, sa performance ne peut excéder 20,3 %, inférieur au niveau le plus bas des dernières élections municipales, présidentielles ou européennes. Le printemps marseillais part de zéro. Même si Jean-Noël Guérini a réussi à chatouiller Jean-Claude Gaudin en réalisant l’Alliance de gauche en 2008, son panier n’a pas Des collectifs de citoyens travaillant comme ciment ou sève se rendent chez Michèle Rubirola pour une aventure.

Lire aussi :  Jane Birkin et Serge Gainsbourg, la vérité enfin révélée sur leur séparation !

           Ce matin, elle s’est levée vers 8 heures et a déclaré : « Nous avons montré que lorsque toutes les composantes progressistes, écologiques et civiques sont fusionnées, elles peuvent contrecarrer toutes les prévisions pour restaurer la confiance en nos concitoyens. » La justice écologique et sociale peut gagner. La nouvelle génération reviendra au conseil municipal pour refléter l’avenir de notre ville, la prochaine génération et l’espoir. » 

      Il faut souligner l’ensemble avec de fortes abstentions. Hier, nous avons dû attendre un douloureux 19 heures avant que le taux de participation ne dépasse le premier tour, atteignant 32,87 %, contre 32,7 % le 15 mars. La journée entière est inférieure au pourcentage enregistré en même temps il y a trois mois et demi.

Enfin clôturé à 35,37 %. Sur les 500 000 électeurs de Marseille, plus d’un tiers seulement ont déménagé. On peut toujours s’étonner que cette abstention soit à nouveau la deuxième fois. Et rappelez-vous ce que le politologue Pascal Perrineau nous a expliqué. On peut en déduire qu’un tour intermédiaire marqué par un appel et une enquête sur une suspicion d’autorisation entraînera une certaine forme de rejet par les électeurs.


Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 10 ans déjà.