prince Harry, trahison, la cause du conflit avec William

2826

La relation entre les Sussex et les Cambridge pourrait prochainement évoluer. Et cela dépendrait fortement d’une décision que doit prendre le prince William.

Tout comme le magazine Closer, Voici s’est également penché sur la relation exécrable qu’entretiennent les deux fils du prince Charles, surtout depuis le choix du cadet de se séparer des autres membres de la famille royale et de s’établir en Californie avec son épouse Meghan Markle et leur fils Archie, à peine âgé d’un an.

Et les rapports entre les deux princes ne semblent pas prêts de s’améliorer malgré un timide rapprochement il y a quelques mois. La situation pourrait même empirer, selon une décision que doit prendre le mari de Kate  Middleton. Celle-ci est en rapport avec le titre de capitaine des Marines dont s’est vu déposséder le prince Harry suite à son choix de renoncer à son rôle de membre senior de la famille royale.

Lire aussi :  Laeticia Hallyday, violent clash avec Matthieu Delormeau !

«Or l’armée britannique tient à ce que ce rôle revienne à un membre de la famille royale et vient de proposer à William de le récupérer », indique Voici. Les deux frères auront en tous cas l’opportunité d’échanger sous tous les angles bientôt, puisque le prince Harry se prépare discrètement à se rendre en Angleterre où il devrait retrouver sa grand-mère, la reine Elizabeth II, loin d’avoir envie de lui faire des éloges.

Selon The Sun en effet, le personnel du palais de Kensington est à pieds d’œuvre pour aménager Frogmore Cottage qui doit accueillir dans quelques jours le prince Harry qui se déplace seul. Il s’agit là du premier retour en Angleterre du fils cadet du prince Charles depuis son établissement à Los Angeles. Ce voyage permettra aussi au mari de Meghan Markle de s’entretenir  avec la reine Elizabeth II.

Lire aussi :  Bernard Tapie, décès, mariage Sophie, un jeu troublant !

Mais l’accueil de cette dernière pour son petit-fils pourrait être moins chaleureux que ce à quoi il s’attend. La souveraine ne serait pas ravie par les apparitions de ce dernier dans la presse, relatives notamment aux prochaines élections présidentielles américaines. Aucun membre de la famille royale d’Angleterre n’étant habilité à voter.

« Il y a toutes sortes de questions à aborder, non seulement ses déclarations politiques, mais aussi sa situation en matière de visas aux États-UnisMême s’il doit s’isoler pendant deux semaines, le domaine est assez grand pour que des discussions se tiennent à distance », commente un anonyme auprès du Sun. La souveraine d’Angleterre pourrait donc faire quelques remontrances à son petit-fils préféré.