Patrick Montel : mis au placard depuis le scandale. Il est viré de France Télévisions !

668

Pour Patrick Montel, la vie n’a plus la même saveur. Celui qui a travaillé plus de 37 ans pour le groupe France Télévisions se retrouve à la porte depuis quelques jours. En effet, le journaliste qui a animé les plus grands évènements athlétiques, se retrouve évincé après plus de 37 ans de bons et loyaux services. Une carrière dont il est fier, mais qui s’est achevé d’une manière catastrophique.

D’autant plus que cela plus d’un an qu’il avait été mis au « placard ». Une situation qui avait eu raison de son moral. En effet, ce dernier était épuisé par cette fin de carrière, qui n’était pas à la hauteur de ses espérances. Pourtant jusque là sa carrière était exemplaire et il avait eu l’occasion d’animer les évènements les plus célèbres.

Mais sa vie a basculé en avril 2019 , lorsqu’il a soutenu la marathonienne Clémence Calvin, qui aurait évité volontairement un contrôle antidopage au Maroc. A l’époque, le commentaire sportif avait parlé « d’hypocrisie » dans le milieu sportif , ce qui lui a valu les foudres de ce milieu et la perte de son emploi.

« Tout le monde a intérêt à ce que l’athlète se dope. Quand je dis tout le monde, je me mets aussi dedans parce que c’est vrai que, quand il y a record du monde, c’est plus fort qu’une performance moyenne », avait-il annoncé sur les réseaux sociaux. Autant vous dire que les commentaires des internautes ne se sont pas fait attendre.

Son employeur a également très vite réagi à ses commentaires, qu’il a jugé très déplacé. C’est la raison pour laquelle que depuis un an, Patrick Montel avait disparu des radars. En effet, sa direction avait décidé de ne plus lui donner aucun événement à commenter pour « le punir » de sa prise de position.

Le célèbre commentaire sportif a « négocié avec la DRH du groupe dans le cadre de son départ, un peu plus de deux ans avant l’âge limite de 70 ans. », a rapporté le magazine people Voici, qui s’appuie sur les révélations faites par nos confrères de l’Equipe. Un départ qui s’est fait sous haute tension et que n’aurait jamais imaginé Patrick Montel.