Nicols Sarkozy bouleversé par  » la trahison » de Carla Bruni, explication !

41448

Il suffit parfois d’un mot pour que tout parte en vrille. En tant qu’ex première dame, Carla bruni ne le sait que trop bien.

La réaction de l’ancienne première dame de France lors des funérailles du président Jacques Chirac, après que François Hollande lui ait susurré quelques mots à l’oreille, avait beaucoup fait jaser sur les réseaux sociaux. Pourtant, pour la cérémonie, tout avait été minutieusement arrangé afin qu’il n’y ait aucune fausse note et que tout se passa dans les meilleures conditions.

Toutefois, il y ‘eut cette méprise du protocole. Placer Carla Bruni-Sarkozy à côté de François Hollande, celui à qui elle asséna un coup dans l’une de ses chansons, « Le Pingouin ». Il fallait vraiment y penser. En tout cas, l’épouse de Nicolas Sarkozy a eu bien du mal à voiler son déplaisir de se trouver à cette place.

Et les Français qui suivaient la cérémonie depuis leur écran télé ne pouvaient, malgré la tristesse qu’imposait la circonstance, que se remémorer la qualité des rapports qu’entretenaient le couple Sarkozy et celui qui les remplaça  à l’Elysée. Une relation qui laissait beaucoup trop de place à la férocité.

Les placer côte à côte ne renvoyait-il pas à un film d’horreur où leurs rancœurs faisaient de nouveau surface dans l’esprit des Français qui s’apercevaient que leur désamour (politique uniquement ?) l’un pour l’autre camp n’a jamais connu de cesser le feu. Face à eux, Jacques Chirac qui ne se relèvera pas, trahi par l’un, et soutenant l’autre peu de temps après.

Mais hormis ce couac, il n’y a eu aucun écart à la cérémonie des funérailles de l’ancien président « adoré » des Français. François Hollande n’a pas froissé Carla Bruni lorsqu’il lui a susurré quelques mots à l’oreille. L’ancienne première dame avait juste été surprise d’apprendre que l’état de santé de Bernadette Chirac n’était pas au beau fixe, expliquant la raison de son absence à l’office religieux.

Bien sûr, les tabloïds en ont profité pour vendre un scoop qui n’en était pas un. Tout comme lorsque l’épouse de Nicolas Sarkozy publia sur son fil Instagram ce message où elle encourageait les italiens, les appelant « chers compatriotes ». Plusieurs avaient alors parlé de trahison de la part d’une ancienne première dame.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here