Accueil People Nicolas Bedos : ses confidences épouvantables sur sa mère et le ...

Nicolas Bedos : ses confidences épouvantables sur sa mère et le confinement !

34995

L’épidémie du coronavirus qui a fait son apparition, il y a tout juste un an en Chine, s’est propagée au reste de la planète, comme une traînée de poudres, faisant sur son passage des ravages monstrueux. Selon les dernières statistiques de l’OMS, on dénombre plus de 1 300 000 personnes décédées du covid 19, dont 39 000 rien qu’en France.

Un bilan catastrophique qui a poussé l’Etat français a prendre des mesures strictes afin de limiter la propagation de cette pandémie meurtrière, en attendant la validation d’un vaccin efficace. Des mesures de couvre-feu et de confinement sont entrées en vigueur pour éviter une explosion des cas et permettre aux hôpitaux de faire face à l’afflux de malades.

Pourtant, certaines personnalités n’ont pas hésité à hausser le ton pour pointer du doigt la gestion de la crise sanitaire, qu’ils jugent catastrophique. C’est le cas notamment de Nicolas Bedos, qui a tapé, récemment du poing sur la table pour critiquer le confinement et ses effets sur les personnes sensibles, comme sa mère.

Aujourd’hui, la situation est intenable, selon le fils du célèbre humoriste Guy Bedos, décédé récemment, à la suite d’un long combat contre la maladie d’Alzheimer. Les emplois sont en train de mourir, les entreprises ferment les unes après les autres, et la santé mentale des gens se détériorent, selon l’acteur et réalisateur.

« Je ne parle pas de moi. Je parle des autres, de tous ceux qui souffrent, de ma mère qui a perdu l’homme de sa vie et qui est enfermée dans l’appartement du fantôme de son mari », a confié Nicolas Bedos, lors d’une interview à nos confrères Le Monde, le 14 novembre. Il avait même demandé aux français de se rebeller contre ses règles, il y a quelques semaines sur les réseaux sociaux, où il est très actif.

Avant de poursuivre : « Ma sœur avec son bébé d’un an dont le papa est patron de bistrot et qui est en train de tout perdre. Quand j’ai commencé à pousser des coups de gueule sur les réseaux sociaux au sujet du Covid, certains ont pensé que je me plaignais de ma situation. Ce n’est pas du tout le cas. Je confine agréablement et en excellente compagnie, je travaille comme une vache ».