Nicolas Bedos, Jérémy Frérot irritent au plus haut point le ministre de la santé Olivier Véran !

1328

Il y a quelques semaines de cela encore nous avions la tête aux vacances, un break bien mérité après un début d’année pour le moins compliqué. Le Coronavirus nous semblait alors bien loin. 

Le problème, c’est que ce début du mois de septembre, il a décidé à se rappeler à notre bon souvenir, un moyen de nous rappeler si nous l’avions oublié qu’il était là pour durer un bon moment. 

En effet, alors que les courbes de contaminations étaient en diminution depuis la fin du confinement, celles-ci se sont remis légèrement à la hausse ces dernières semaines ce qui a alerté les autorités. 

De plus, nos voisins ont aussi vu ce phénomène leur arrivé et au fil des jours celui-ci s’est même accéléré ce qui a amené les différents membres du gouvernement à faire des déclarations à ce sujet. 

Lire aussi :  Julie Gayet, elle vit un cauchemar. Une terrible accusation !

Malheureusement, les courbes ont continués de grimper et cela a eut pour effet, la sortie médiatique du ministre de la santé Olivier véran qui est arrivé avec de nouvelles règles restrictives pour limiter la propagation. 

Un gros ras le bol ! 

Le problème, c’est qu’à force de serrer la vis, les gens n’en peuvent plus et cela se fait ressentir ces derniers jours avec de plus en plus de sorties médiatiques de stars se plaignant des mesures prises. 

Lire aussi :  Charlène de Monaco, fausse-couche, elle est au fond du trou !

Dernièrement, c’est Jérémy Frérot qui s’est à son tour exprimé pour dire qu’il en avait ras le bol que l’on tape sur les artistes depuis le début de la crise ce qui les met dans une situation financière plus que précaire. 

Plein d’ironie, il a alors dit que les artistes allaient bientôt devoir faire des concerts dans des salles de classes, le seul lieu qui ne fermait pas peu importe le nombre de gens, tant qu’un masque était porté. 

Une façon de tourner en ridicule les nouvelles interdictions de rassemblement promulgué par le ministre alors que dans un autre temps on laisse les classes vecteur de la maladie ouvertes sans problèmes. 

Lire aussi :  Cyril Hanouna, choqué, interpelle Emmanuel Macron !