Michèle Laroque, ses hormones lui jouent des tours, traitement

275

La comédienne, qui vient de passer le cap de la ménopause, apparait rayonnante, et n’a rien perdu de son côté plaisant.

A l’affiche de Joyeuse retraite !, dont plusieurs scènes ont été tournées à son domicile et dans sa ville, Michèle Laroque dit en être bien loin. La retraite ? « C’est très loin de moi !», a-t-elle affirmé au Journal des femmes. « L’âge permet d’être plus libre, plus en accord avec soi, de ne plus obéir à certaines règles qui ne me convenaient pas ». La comédienne, qui irradie l’écran de son rire communicatif  depuis le début des années 90, n’est donc pas sur le point de prendre sa retraite.

Elle vient d’ailleurs de passer le cap, généralement stressant pour les femmes, de la ménopause. « Personnellement, je n’ai rien pris et je n’ai subi aucun symptôme, aucun changement. Je tiens à dire aux femmes de ne pas s’en faire. Elles sont belles dans leurs différences et il est possible de préserver sa peau, sa beauté et sa jeunesse en se nourrissant bien, en faisant de la gymnastique faciale, de l’acupuncture, des massages de visage, de la méditation ou toute autre pratique qui permet de rester fidèle à soi-même ».

La compagne du maire de Troyes, François Baroin, donne son « secret de forme » : la physiothérapie. « Je ne suis jamais malade et je ne prends pas de médicaments », confie-t-elle. Michèle Laroque, qui affirme que « S’aimer c’est un moyen de rester jeune », soutient que le travail « oblige à se remettre en question à chaque fois, à repartir de zéro ». En pré-production de son film Chacun chez soi, l’actrice, du haut de ses 59 ans, a confié à Gala avoir « de la chance d’être en bonne santé et que tout fonctionne ». « On ne réalise jamais assez combien c’est un miracle. Pour le reste, je ne recours pas à la chirurgie. Je n’ai rien contre, mais tout le monde finit par se ressembler », affirme-t-elle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here