Michel Sardou, son fils est au fond du trou – confidence amère d’Eddy Mitchell

1781

Davy, le fils de Michel Sardou, traverserait une mauvaise passe. Une situation que confirme Eddy Mitchell.

La crise sanitaire qui sévit depuis le premier trimestre de l’année 2020 a eu raison de biens de bourses en rendant difficile la situation financière de plusieurs. Les plus touchés sont notamment les secteurs de la restauration et de l’hôtellerie, mais aussi la culture et l’art qui sont en «chômage technique » depuis des mois.

Si le deconfinement avait fait croire en une possible reprise des concerts et spectacles, les artistes ont très vite fait de déchanter. Pour les shows, il faudra encore attendre. Le magazine France Dimanche évoquait au printemps la situation difficile que traversait, selon lui, le fils de Michel Sardou, Davy. Ce dernier s’était d’ailleurs exprimé sur les réseaux sociaux, demandant comment faire sans activité mais des charges toujours présentes.

Ce vendredi 30 octobre sur Instagram, il s’exprimait de nouveau. « Un peu la gueule de bois ce matin. Je pense à tous ceux qui ne pourront plus exercer leur métier, et plus particulièrement à mes camarades du spectacle vivant et du cinéma, à tous ceux qui seront éloignés de leurs proches, et bien sûr avant tout aux soignants qui vont faire face à cette deuxième vague. Courage à tous… », a-t-il écrit avec en hashtags « J’en peux plus », « C’est quand la fin du cauchemar ».

Eddy Mitchell a confirmé la difficulté dans laquelle se trouvent les artistes aujourd’hui avec la crise de coronavirus qui ne leur laisse aucun répit, et dont la deuxième vague va encore compliquer la vie à plusieurs. « On ne peut pas travailler. On ne peut rien fou*te», a regretté Eddy Mitchell sur le plateau d’Anne  Elizabeth Lemoine qui l’accueillait dans le cadre de la promotion de son livre, Le dictionnaire de ma vie, qu’il a co-écrit avec son fils Eddy Moine.

«Je devais faire un disque, mais le faire avec un masque en studio c’est pas terrible. Et puis faire venir les Américains c’est impossible  (…) Donc on reporte, on reporte», affirme-t-il, précisant : « je n’ai pas envie de faire un disque fait maison, dans la cave». Au-delà des ennuis financiers que traversent plusieurs artistes en ce moment, Michel Sardou vit son cauchemar à lui.

Depuis les attentats qui ont suivi l’assassinat du professeur d’histoire -géographie Samuel Paty, une lettre diffusée sur les réseaux sociaux depuis 2015 a resurgi et elle est identifiée à l’interprète de La maladie d’amour. Le chanteur qui a mis fin à sa carrière artistique l’année dernière, clame son innocence. « Ce n’est pas mon texte. Je n’ai jamais été comme ça de ma vie, jamais ! Le racisme m’est complètement étranger. Si j’ai quelque chose à dire, je n’ai pas besoin d’un juge, je le dis lors d’une interview ou à la télévision », a affirmé Michel Sardou sur Europe 1.