Michel Drucker, maladie incurable, il tire sa révérence …

47071


L’animateur vedette de France 2, Michel Drucker n’a pas attendu le coup de sifflet pour se confiner dans sa belle maison du sud de la France, où il a pu profiter d’un cadre très agréable. Face à l’ampleur de la maladie, il a pris conscience très rapidement qu’il ne devait prendre aucun risque, en raison de ses antécédents médicaux et de son âge avancé. En effet, l’épidémie du coronavirus a fait des ravages sur son passage et n’a pas épargnée les personnes de plus de 60 ans.

On le sait hypocondriaque. Alors la pandémie du coronavirus qui secoue le monde et a changé les habitudes n’arrange rien pour Michel Drucker. Mais le présentateur de Vivement Dimanche qui avait choisi de quitter Paris et de se réfugier dans les Bouches-du-Rhône, n’en demeure pas moins actif sur le terrain. En effet, il a décidé de ne pas rester les bras croiser durant cette période d’isolement.

Dès le début du confinement, l’animateur de 77 ans a décidé d’apporter un peu de baume au coeur ,aux personnes âgées qui en générale, l’apprécient beaucoup. « Je m’occupe des autres. J’ai un rapport fort aux seniors. Trois fois par semaine, j’envoie une vidéo sur la page Facebook « Stop à l’isolement » aux 7 500 Ehpad de France.Je leur raconte l’histoire de mes animaux : ma chienne est un repère pour les téléspectateurs ! », a-t-il annoncé lors d’ne interview accordée à nos confrères de Parisien.

Michel Drucker a très vite compris que l’épidémie du coronavirus n’était pas une simple « grippette » comme ont pu l’affirmé de nombreux médecins au début de l’épidémie. «J’ai su très tôt que ce n’était pas un virus comme les autres, grâce à mon frère Jacques, épidémiologiste », a confié Dany Saval.

Toutefois, la publication Ici Paris a révélé récemment que Michel Drucker était « frappé par le Covid-19 ». Toutefois, dans les pages intérieure, on apprend que le magazine people revient sur l’engagement de Michel Drucker contre le coronavirus, malgré le fait qu’il soit hypocondriaque. « Lui qui en temps normal au moindre coup de fatigue va se faire examiner, se sent défaillir », est-il indiqué.

L’animateur de « Vivement Dimanche » prend un maximum de précautions. « A 77 ans, bien conscient d’être davantage exposé au virus, il compte bien ne rien épargner pour lutter contre cet ennemi invisible si effrayant », ont rapporté nos confrères qui souligne l’envie de venir en aide aux autre lui a donné des ailes.

« Dany et Stéphanie m’obligent à porter tout le temps des gants. Je fais attention. Il faut rester chez soi, même si ce n’est pas facile. Il faut s’armer de patience…?, affirmait-il dans l’émission C à vous, avant d’ajouter : « Je me mets en stand-by et je fais très attention, j’ai des gants, j’ai du gel, je prends ma température comme tout le monde… »