Michel Drucker, confidences poignantes. Il est en fin de vie !

21931

L’animateur vedette de France 2, Michel Drucker a très vite pris ses précautions pour se confiner au plus vite dès l’apparition de la crise sanitaire liée à l’épidémie du coronavirus. Durant de longues semaines, il a vécu en autarcie dans sa belle maison située dans le sud de la France. En effet, il a très vite pris conscience de la dangerosité de ce virus.

L’époux de Dany Saval, avec qui il est marié depuis plus de 40 ans, a toujours été hypocondriaque. En raison de son âge et de ses antécédents médicaux, il est considéré comme une personne vulnérable. Vigilant et attentif au moindre symptôme, il s’est fait un point d’honneur à respecter les recommandations des spécialistes.

« J’ai eu le temps de quitter Paris lundi soir très tard, après avoir enregistré de justesse mes émission. Je me mets en stand-by et je fais très attention, j’ai des gants, j’ai du gel, je prends ma température comme tout le monde et, en plus, je suis hypocondriaque. Je vais faire un peu d’exercice, seul évidemment. », a confié Michel Drucker à Voici.

Avant d’ajouter : «J’ai su très tôt que ce n’était pas un virus comme les autres, grâce à mon frère Jacques, épidémiologiste. Dany et Stéphanie m’obligent à porter tout le temps des gants. Je fais attention. Il faut rester chez soi, même si ce n’est pas facile. Il faut s’armer de patience…?. Je me mets en stand-by et je fais très attention, j’ai des gants, j’ai du gel, je prends ma température comme tout le monde… ».

L’animateur phare de France 2 a aussi fait le choix de soutenir et de réconforter les personnes âgées avec qui il noue une relation très spéciales. «Je m’occupe des autres. J’ai un rapport fort aux seniors. Trois fois par semaine, j’envoie une vidéo sur la page Facebook « Stop à l’isolement » aux 7 500 Ehpad de France. Je leur raconte l’histoire de mes animaux : ma chienne est un repère pour les téléspectateurs ! », a-t-il confié à nos confrères du Parisien.

Toutefois, le magazine people Ici Paris, livre des nouvelles très préoccupantes à son sujet. « Lui qui en temps normal au moindre coup de fatigue va se faire examiner, se sent défaillir a montré un grand source du courage », a rapporté la publication.

 Le principal intéressé semble aujourd’hui, au top de sa forme et a indiqué qu’il ne souhaitait pas prendre sa retraite tout de suite. « Alors le sujet qui fâche, c’est la retraite ? Moi ça ne me concerne pas, c’est vous qui déciderez si je dois la prendre ou pas. Et j’ai fixé mon âge-pivot à 90 ans », a confié l’animateur de 77 ans.