Michel Drucker, anéanti, la très mauvaise nouvelle des médecins …

37685

Michel Drucker, n’a pas attendu le coup de sifflet pour se confiner dans sa maison secondaire du sud de la France, lorsque le chef de l’Etat, Emmanuel Macron a proclamé la mise en place d’une période de confinement. L’objectif était de limiter les risques de propagation du coronavirus, qui a fait des ravages sur son passage.

L’animateur de l’émission « Vivement Dimanche » n’a jamais caché être une personne hypocondriaque. Cette pandémie a été une période très angoissante pour Michel Drucker, qui était terrifiée à l’idée de contracter le covid 19. D’autant plus, qu’en raison de son âge avancé, il est considéré comme une personne à risque.

Malgré sa grande peur de tomber malade, l’animateur de 77 ans a décidé de ne pas rester à se tourner les pouces. Il a pris l’initiative de venir en aide, à sa manière aux personnes très âgées qui avait besoin de réconfort, en cette période très tendue. «Je m’occupe des autres. J’ai un rapport fort aux seniors. Trois fois par semaine, j’envoie une vidéo sur la page Facebook « Stop à l’isolement » aux 7 500 Ehpad de France. Je leur raconte l’histoire de mes animaux : ma chienne est un repère pour les téléspectateurs ! », avait-il annoncé à nos confrères du Parisien.

Michel Drucker a très vite pris conscience que cette épidémie était particulièrement dangereux, grâce à son frère. «J’ai su très tôt que ce n’était pas un virus comme les autres, grâce à mon frère Jacques, épidémiologiste », a-t-il indiqué, soulignant qu’il a pris très tôt les dispositions pour limiter les contacts.

Pourtant, le magazine Ici Paris l’annonçait récemment « frappé par le Covid-19 ». Mais en fait, la publication revient sur l’engagement de Michel Drucker contre la pandémie, malgré la peur d’être contaminé qui ne le lâche pas. « Lui qui en temps normal au moindre coup de fatigue va se faire examiner, se sent défaillir », est-il précisé.

Le mari de Dany Saval est aujourd’hui extrêmement vigilent et ne prend aucune décision à la légère. « A 77 ans, bien conscient d’être davantage exposé au virus, il compte bien ne rien épargner pour lutter contre cet ennemi invisible si effrayant », a rapporté la publication.

« Dany et Stéphanie m’obligent à porter tout le temps des gants. Je fais attention. Il faut rester chez soi, même si ce n’est pas facile. Il faut s’armer de patience…? Je me mets en stand-by et je fais très attention, j’ai des gants, j’ai du gel, je prends ma température comme tout le monde… « , a-t-il annoncé dans l’émission C à vous.