Michel Cymes, Marine Le Pen – La réponse cinglante de l’animateur …

9383

Michel Cymes revient sur les propos de Marine Le Pen à son encontre et dit le fond de sa pensée.

Ce qu’il pense de tout cela n’est pas forcément agréable à entendre. Et si le médecin le plus célèbre du PAF aurait pu continuer à rester muet par rapport à la sortie de l’ancienne candidate à la présidence de la République contre lui, il a fait le choix de répliquer. Et c’est sur le plateau de C à vous, l’émission d’Anne Elizabeth Lemoine sur France 5 que le médecin s’est exprimé ce 21 octobre.

La présentatrice a choisi lors de cette soirée de questionner son invité sur la polémique suscitée par sa sortie sur le Coronavirus qu’il aurait minimisé et comparé à une gripette. Une sortie vivement  critiquée par Marine Le Pen et Nadine Morano. Deux personnalités qui ne sont pas une étrangère l’une de l’autre puisqu’ayant siégé au Parlement européen durant la même législature, indique le magazine Valeurs Actuelles.

Le 29 avril, Marine Le Pen, affirmait que le médecin et animateur s’était «planté lamentablement», lui reprochant d’avoir dit « n’importe quoi » et avoir « raconté n’importe quoi sur les antennes depuis le début de la crise. Le 14 mai, sur BFMTV, la femme politique indexait de nouveau Michel Cymes, le classant au rang «des médecins qui ont raconté n’importe quoi, comme Monsieur Cymes ». Au mois d’août dernier notamment, Marine Le Pen livrait une nouvelle  salve contre le complice d’Adriana Karembeu.

« Bruno Masure m’a dit : ‘Quand tu es en vitrine, c’est toi qui prends le premier pavé dans la gueule.’ J’ai pris plus que les autres. Les réseaux sociaux m’ont prêté des propos tronqués. Je n’ai rien dit de plus ou de différent que les autres informateurs », confiait Michel Cymes le 11 mai dernier  dans les colonnes du Figaro.

« J’ai sous-estimé ce virus. Je ne suis pas virologue, je suis informateur. J’ai sous-estimé car tous ceux qui savaient, dans une grande majorité, ont sous-estimé. Je suis un relais. (…) Je ne pensais pas que l’on pouvait manquer de respirateurs, de médicaments. On a frôlé la catastrophe », reconnaissait-il après  un certain recul sur la situation.

Et revenant face à ses accusateurs ce mois d’octobre, «c’est un peu gonflant par moment. Ça a été compliqué. A chaque fois que je vois mon nom dans la presse c’est  ‘Cymes qui a parlé de grippette’. Je défie quiconque de trouver une interview de moi, où j’ai parlé de grippette », s’est défendu le médecin animateur.

Previous articlePrince Harry – Meghan Markle grossesse très surveillée, elle attend une fille !
Next articleDenis Brogniart, cancer foudroyant, la fin est proche …

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here