Meghan Markle, ses vacances de luxe à Vancouver

500

Meghan, Harry et Archie, avaient passé six semaines loin des pressions liées à la vie royale. C’était sur l’ile de Vancouver au Canada dans un charmant domaine.

C’est précisément à North Saanich, une commune pastorale, que la petite famille avait passé les festivités de Noël. « Très éloignés des exigences royales et des médias à l’affut de leurs faits et gestes, Meghan Markle et le prince Harry se sont abandonnés dans ce décor luxueux », explique le Journal de France

Selon le Mirror, le manoir où ils s’étaient installés appartiendrait à une noblesse russe et serait évalué à 14 millions de dollars. On y trouve un « salon sur deux niveaux, cuisine équipée d’un four spécial pizza, une salle de jeux, de cinéma, et une autre réservée à la dégustation du vin », détaille le magazine.

Lire aussi :  Patrick Bruel, gros danger, confronté à la mort !

Doria Ragland, la mère de Meghan Markle les y avait même rejoints. Et c’est là que Meghan et Harry ont reçu, pour le réveillon du nouvel an, leurs amis. Seulement, pour on ne sait quelle autre raison, les Sussex ont choisi de s’offrir également une suite privée dans un « hôtel très grand standing » de la ville.

Selon une source aux médias britanniques, le couple, en arrivant à l’hôtel, était fortement accompagné. « Les traiteurs de luxe ont été engagés pour préparer le déjeuner, incluant des options végétariennes, un peu à la dernière minute. Il y avait 10 à 15 personnes dans la suite, dont les gardes du corps du couple».

Mais on se demande si le couple va continuer à mener ce train de vie excessivement dépensier. Un style de vie pas très bien vu en Grande Bretagne. La famille royale va-t-elle aussi connaitre l’austérité ? Le 8 janvier, le prince Harry et Meghan Markle officialisait leur volonté de ne plus dépendre financièrement de la couronne et de vivre au Canada une partie de l’année.

Lire aussi :  Laeticia Hallyday, elle craque désormais pour Eddy Mitchell !

« Nous avons l’intention de renoncer (au rôle de) membres ‘‘senior’’ de la famille royale et de travailler pour devenir financièrement indépendants, tout en continuant à soutenir la reine (…) Nous prévoyons désormais de partager notre temps entre le Royaume-Uni et l’Amérique du Nord, en continuant à honorer notre devoir auprès de la reine, le Commonwealth et nos patronages », avaient-ils posté sur leur compte.

RépondreTransférer