Meghan Markle, insolite, elle avait programmé depuis des mois l’exil au Canada

980

L’annonce du prince Harry et de Meghan Markle de se dissocier des affaires du château a eu l’effet d’une bombe auprès des Britanniques. Selon des spécialistes, leur départ était programmé depuis plusieurs mois déjà.

D’après Anne-Elisabeth Moutet, éditorialiste pour le Daily Télégraph à Londres, « certaines choses ont été préparées depuis plusieurs mois ». La commentatrice explique que « Meghan avait gardé son agent. Ensuite, elle a embauché une firme d’avocats et une firme de relations publiques, toutes les deux basées à Los Angeles. Ses avocats ont déposé la marque Sussex Royal sur une centaine d’objets, du T-Shirt au mug en passant par des sacs et petits carnets. Ce qui prouve bien que Meghan a placé tous ses pions avant de partir en vacances au Canada avec Harry. C’est à ce moment-là qu’elle l’a convaincu en lui disant que ça ne marchait pas, qu’elle voulait arrêter. Elle a fait ça une fois qu’elle avait déjà mis au point toute une armature de soutien avec ses avocats ».

Pourtant, le mariage du prince Harry et de Meghan avait suscité beaucoup d’enthousiasme. Seulement, indique Anne-Elisabeth Moutet, « Meghan a vite montré des attitudes hollywoodiennes. Elle a confondu les codes de la célébrité avec ceux de la famille royale ». « Les britanniques savent que les membres de la famille royale vivent dans des châteaux, mais ils attendent d’eux qu’ils sachent se mettre à leur place, qu’ils agissent comme des sujets », indique-t-elle, signifiant que « Meghan n’a jamais voulu le faire (…) Elle n’a jamais montré qu’elle avait des responsabilités à l’égard du Royaume-Uni ».

S’agissant de la pression médiatique dont l’épouse du prince Harry dit avoir souffert, l’éditorialiste soutient que le cas de Meghan n’est pas isolé, eu égard notamment à la duchesse de Cambridge qui, elle aussi à son arrivée dans le cercle royal, a été la cible de la presse locale qui l’a traitée de « petite bourgeoise » qui n’avait toute sa vie rêvé que du prince charmant. « Contrairement a Meghan, Kate n’a rien dit et ne s’est jamais plainte. Elle a montré qu’elle travaillait dur et les gens ont cessé de la critiquer », a-t-elle souligné, relevant que « Meghan s’est complètement victimisée».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here