Meghan Markle et le prince Harry, un nouveau scandale dont ils n’avaient vraiment pas besoin !

6636

Le duc et la duchesse de Sussex ont généré un tsunami au palais royal lorsqu’ils ont fait le choix de s’éloigner de la couronne le 8 janvier dernier. Le couple aspirait à davantage de liberté et d’indépendance et souhaitent faire leur preuve en dehors du palais royal. En effet, les heureux parents du petit Archie ont été accusés d’être des « traîtres » après avoir quitté leurs fonctions de membres supérieurs de la monarchie britannique.

Cette annonce unique dans l’histoire de la monarchie britannique a eu l’effet d’une bombe sur le palais royal. Le « divorce » avec la famille royale a été effectif le 31 mars dernier. D’ailleurs, lors de la dernière sortie officielle du duc et la duchesse de Sussex, ont été snobés par les membres de la famille royale lors de la commémoration du Commonwealth.

De plus, la duchesse de Sussex et son mari ont décidé de poser leur valise à Los Angeles, après avoir fait une escale de quelques semaines à Vancouver, au Canada. L’objectif étant de se rapprocher de la famille et des amis de Meghan Markle. D’autant plus que la jolie brune a également pour but de renouer avec sa carrière professionnelle à Hollywood.

« Agent, attaché de presse, et managers sont tous implantés aussi. Et puis elle a déjà plein de projets en cours, comme un livre sur son enfance », a indiqué un proche qui a souhaité gardé son anonymat auprès du magazine The Sun. Mais pour le moment, cela ne reste que des projets, qui ne sont pas encore concrétisé en raison de la crise sanitaire, qui touche de plein fouet le pays.

Par ailleurs, l’ancien propriétaire de la villa dans laquelle vivent les heureux parents du petit Archie est au cœur d’un immense scandale. Il aurait battu à plusieurs reprises son épouse, qui a décidé de divorcer. Le couple s’est séparé et a vendu sa maison de Californie au prince Harry et à son épouse, Meghan Markle.

« Anna Fedoseeva attaque l’investisseur russe Sergey Grishin pour lui avoir détruit sa vie en raison de violences conjugales », a rapporté le magazine Sudinfo. « Meghan se bat pour les droits des femmes. Mais dans mon cas, cela veut juste dire rester en vie. Il m’a fait vivre l’enfer, avec des violences domestiques, des coups et des menaces, envers moi d’abord, mais aussi envers tous ceux que j’aime », a confié Anna Fedoseeva.