Meghan Markle enceinte. Vives tensions avec le prince Harry …

34355

Le duc et la duchesse de Sussex ont été traités de « traites » quand ils ont annoncé leur désir d’indépendance, loin du palais royale britannique. Le duc et la duchesse de Sussex en avaient assez de rendre des comptes. Ils ont ainsi décidé de poser leur valiser sur le sol américain.

Leur décision incroyable qui a marqué la couronne a eu l’effet d’une bombe sur le palais royal. Le « megxit » a été effectivement prononcé le 31 mars dernier. « En s’installant au Canada puis aux Etats Unis, ils pensaient avoir laissé derrière leurs problèmes à Londres », a indiqué un ami du couple qui a souhaité garder son anonymat, mais ils ont vitre pris conscience que « cela allait être impossible ».

En posant leurs valises à Los Angeles, Meghan Markle pensait renouer immédiatement avec sa carrière d’actrice. « Agent, attaché de presse, et managers sont tous implantés aussi. Et puis elle a déjà plein de projets en cours, comme un livre sur son enfance », a indiqué un proche qui a souhaité gardé son anonymat auprès du magazine The Sun.

Par ailleurs, le magazine people Life & Style a révélé que non seulement Markle est enceinte, mais qu’elle et le prince Harry sont sans amis, ont des problèmes conjugaux, mais qu’ils ont également fait faillite. Les deux tourtereaux sont «misérables dans leur manoir de 14 millions de dollars» et se sentent plus seuls que jamais. «Tout est lié de leur propre conception», affirme une source citée par la publication.

Avant d’ajouter que la « grossesse pourrait être la seule chose qui les maintienne ensemble ».  Le prince William serait comme une épaule aimable sur laquelle peut s’appuyer le duc de Sussex. Selon la publication, le prince Harry aurait «admis à William qu’il se sentait perdu».

 Apparemment, « son ancienne vie en Angleterre manquerait beaucoup au prince Harry, mais William ne peut s’empêcher de penser que son petit frère a creusé sa propre tombe. », a rapporté un membre du palais royal, qui a témoigné auprès de l’hebdomadaire sous le sceau de l’anonymat.