M. Pokora : furax, auteur d’une pétition, en raison d’une image stupéfiante !

639

Pour eux, cette deuxième vague sera plus forte que la première qui avait pourtant fortement ébranlé notre système hospitalier il y a quelques mois de cela. Des nouvelles assez peu rassurantes. 

C’est d’ailleurs suite à ces nouvelles que le président de la République a décidé de durcir le ton mercredi dernier en ordonnant un deuxième confinement de la population et la fermeture des petits commerces. 

Une décision qui a beaucoup fait parler d’elle, notamment en termes d’économie, ces petits commerçants ayant déjà dû fermer leurs portes pendant deux mois lors de la première vague de Coronavirus.

Dès lors, élus locaux, députés et sénateurs se sont fait le relai de la colère de ces petits commerçants qui trouvent tout bonnement cette décision injuste, surtout quand on sait que les supermarchés avaient eux aussi le droit de vendre des produits non essentiels. 

Une décision qui lui déplait fortement

Dès lors, le gouvernement a pris à la lettre les plaintes et au lieu d’essayer de trouver des solutions a interdit les supermarchés de vendre ces fameux produits non essentiels, dont les produits culturels.

Lire aussi :  Margaux, sous le charme de Nagui ...

Une décision qui n’a absolument pas plu à M Pokora de l’autre côté de l’Atlantique qui a complètement halluciné sur son compte Instagram il y a quelques jours de cette décision de la part du gouvernement. 

Il a ainsi avoué qu’il avait l’impression que depuis le début de la crise la culture ne comptait pas et que le gouvernement s’en fichait que le secteur soit au bord de la faillite avec les différentes mesures prises. 

Complètement ulcéré, il a même été jusqu’à partager l’une des nombreuses pétitions qui tournent en ce moment sur les réseaux sociaux afin de ne pas fermer les rayons culturels des supermarchés.

Si vous n’étiez pas sur Mars ces derniers jours, vous avez surement compris que la situation quant au Coronavirus dans notre pays était extrêmement tendue selon de très nombreux experts du sujet. 

Lire aussi :  Diam's, trouble psychiatrique qui empoisonne son existence !

Pour eux, cette deuxième vague sera plus forte que la première qui avait pourtant fortement ébranlé notre système hospitalier il y a quelques mois de cela. Des nouvelles assez peu rassurantes. 

C’est d’ailleurs suite à ces nouvelles que le président de la République a décidé de durcir le ton mercredi dernier en ordonnant un deuxième confinement de la population et la fermeture des petits commerces. 

Une décision qui a beaucoup fait parler d’elle, notamment en termes d’économie, ces petits commerçants ayant déjà dû fermer leurs portes pendant deux mois lors de la première vague de Coronavirus.

Dès lors, élus locaux, députés et sénateurs se sont fait le relai de la colère de ces petits commerçants qui trouvent tout bonnement cette décision injuste, surtout quand on sait que les supermarchés avaient eux aussi le droit de vendre des produits non essentiels. 

Lire aussi :  Carla Bruni, Nicolas Sarkozy, irrités par les propos cinglants de Brigitte Macron !

Une décision qui lui déplait fortement

Dès lors, le gouvernement a pris à la lettre les plaintes et au lieu d’essayer de trouver des solutions a interdit les supermarchés de vendre ces fameux produits non essentiels, dont les produits culturels.

Une décision qui n’a absolument pas plu à M Pokora de l’autre côté de l’Atlantique qui a complètement halluciné sur son compte Instagram il y a quelques jours de cette décision de la part du gouvernement. 

Il a ainsi avoué qu’il avait l’impression que depuis le début de la crise la culture ne comptait pas et que le gouvernement s’en fichait que le secteur soit au bord de la faillite avec les différentes mesures prises. 

Complètement ulcéré, il a même été jusqu’à partager l’une des nombreuses pétitions qui tournent en ce moment sur les réseaux sociaux afin de ne pas fermer les rayons culturels des supermarchés.