Accueil People Louis Bertignac, son petit garçon est handicapé.

Louis Bertignac, son petit garçon est handicapé.

3160

Louis Bertignac et Laetitia Brichet sont les heureux parents d’un petit Jack, qui a célébré son quatrième anniversaire le 19 novembre 2020. Ce qui devait être une fête inoubliable pour le petit garçon, s’est très vite transformée en cauchemar pour les parents, qui auraient appris une terrible nouvelle. Une situation à laquelle ne s’attendaient pas les célèbres parents.

Le magazine people France Dimanche a consacré un dossier sur le fils de Louis Bertignac et ivre des nouvelles très préoccupantes à sin sujet. Aujourd’hui, le petit garçon est suivi par des spécialistes. Le fils de l’ex guitariste du groupe Téléphone, est atteint d’un handicap. En réalité, le jeune Jack est atteint de dyspraxie.

Selon nos confrères de France Assos Santé, il s’agit d’ « un trouble du développement moteur qui touche la planification, la réalisation, la coordination et l’automatisation des gestes volontaires ». En bref, les personnes qui sont malheureusement atteintes de dyspraxie, ont beaucoup de difficultés à réaliser les gestes du quotidien.

En effet, le jeune garçon a beaucoup de mal à fixer le regard, s’habiller, se laver, tenir ses couverts. Mais des s »ances avec des spécialistes de la maladies, aident souvent à améliorer ses gestes de la vie de tous les jours, afin d’éviter de vivre un véritable calvaire au quotidien.

Des difficultés apparaissent également durant la scolarité. En effet, les troubles du langages, la dyslexie, la dysgraphie et un trouble de l’expression écrite peuvent également accompagnés cette maladie difficile à gérer pour ceux qui en sont atteints. Une situation difficile à gérer pour les enfants, qui sont confrontés aux regards insistants et aux paroles maladroites de leurs camarades.

Un handicap qu’ont eu beaucoup de mal à encaisser les parents du petit Jack.  » Lorsque je suis devenue maman, j’avais idéalisée cette nouvelle vie. Ne laissant que très peu de place à l’imprévu en général. J’avais déjà imaginé nos vies déjà toutes tracées », a confié Laetitia Brichet

Avant de poursuivre : « Cela va dont être ça ? Mon fils va donc passer des semaines chez les différents spécialistes ? Je ne veux pas qu’il perde son insouciance d’enfants. J’ai mal pour lui, je sais qu’il a une volonté sans faille, qu’il devra utiliser chaque jour et sans répit ».