Line Renaud, confidences incroyables, blessée

0
154

Elle brise l’omerta et ose parler de ce secret de famille, longtemps gardé dans les placards.  

C’est dans l’interview qu’elle a accordé au Parisien, que Line Renaud a fait cette révélation fracassante sur sa famille. Un secret de longue date… et sur plusieurs générations. Alors, si Line parle aujourd’hui, c’est parce que « dans sa profession, elle a vu de trop nombreuses brebis tomber dans les griffes de loups. Mais aussi parce qu’elle sait que son statut lui impose une responsabilité et un devoir, et qu’elle se doit de donner l’exemple », commente le magazine Ici.

Pour expliquer sa démarche, l’actrice parle de protection. « Il faut protéger les femmes et qu’elles se protègent aussi », exhorte-elle. Prenant l’exemple sur sa profession, « on ne monte pas dans la chambre d’hôtel d’un producteur, on sait qu’il y a un risque. Ce sont des salauds les types qui se comportent ainsi, et ils savent cibler les plus faibles ». Car, « même elle, la star internationale, a connu l’envers du décor. Si les images de sa carrière sont toujours glamour, elle a souvent croisé des prédateurs », écrit Ici.

Cependant, avec Loulou Gasté, qu’elle épouse le 18 décembre 1950 et avec qui elle demeure marié jusqu’à son décès en 1995, «  jamais l’orage n’éclatera ». « C’était Napoléon avec les yeux de Sinatra. Il avait créé les Caesars Palace  et en était, à l’époque, le directeur. Il a réussi à m’avoir par son charme, son humour, sa détermination. Nos disputes étaient homériques », confiait-elle.

Alors Line Renaud a interrogé sa mère sur d’éventuelles violences dans son foyer. « J’ai posé la question à ma mère, je n’avais aucun soupçon sur mon père, mais il y a plein d’hommes sur lesquels on n’a pas de soupçons. Elle m’a dit : ‘‘Moi non, mais ta grand-mère, oui’’ », explique Line. L’actrice, qui est particulièrement attachée à sa grand-mère, Marguerite Renard, est sous le choc de cette révélation.  « Comment imaginer que cette femme si joyeuse et qu’elle aimait tant ait pu être maltraitée ? ».

« Ses premiers pas de chanteuse, elle les a faits dans le café que tenait la vieille dame, à Armentières. Et quand elle dut se choisir un nom de scène, elle lui emprunta le sien en changeant simplement l’avant dernière lettre », détaille le magazine Ici, qui conclu en ces termes : « Certaines douleurs sont trop grandes pour être confiées, et si l’actrice a aujourd’hui accepté d’évoquer ce drame à demi-mots, c’est uniquement dans l’espoir que cessent enfin ces coups qui transforment, pour des milliers de femmes, le foyer conjugal en enfer ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here