Line Renaud, « aidez moi à partir ». Ses confidences déchirantes

1093

La célèbre comédienne, Line Renaud n’a pas commencé l’année 2020 sous les meilleures auspices. En effet, cette dernière a accepté de se livrer à travers son livre, intitulé « En toute confidence ». Celle qui a été victime d’un terrible AVC, elle bien pensé que la fin était proche. Face aux nombreuses interrogations de ses fans, elle avait accordé une interview au micro de RTL, pour donner de ses nouvelles.

 » Autour de moi, on m’a conseillé de ne surtout pas le dire ! Surtout pas ! Et je me suis dit que je n’allais pas le dire, mais que j’allais l’écrire. Pardon pour le petit mensonge. J’espère que vous ne m’en voulez pas ! », a-t-elle indiqué. Avant d’ajouter : Je bouillais, mais je me suis beaucoup raisonnée. Le personnel soignant était absolument adorable. J’ai pris mon mal en patience ».

Au printemps,, la jolie blonde souffre d’un terrible AVC, qui a eu lieu alors qu’elle jouait dans son jardin avec ses chien. Cela a également engendré une grave fracture à la cheville suite à une terrible chute. « J’ai passé cinq mois allongée », avait-elle indiqué à nos confrères de Télé Star en novembre dernier, mentionnant notamment une « double fracture de la cheville droite ». « On l’a remise en place comme ça et il a fallu attendre cinq mois pour que je puisse poser le pied à terre », ajoute-elle.

Line Renaud a confié qu’elle avait beaucoup pensé à la mort durant son séjour à l’hôpital. Celle qui a vu ses amis et ses proches parti les uns après les autres, sait qu’un jour son tour sera venu. « C’est à ce moment là que j’ai décidé que chacun devrait être libre de pouvoir décider de sa propre mort », a-t-elle écrit.

Avant d’ajouter :  » S’il n’y a plus d’espoir. Pourquoi s’infliger des épreuves inutiles ? Quand ma mère était en fin de vie et qu’elle souffrait beaucoup, je lui disais : ‘Tu as du courage maman’ et elle me répondait : « Qu’est ce que je peux faire d’autres ». Une situation qui a beaucoup marqué la célèbre comédienne.

Aujourd’hui, elle a annoncé qu’elle était en faveur de l’euthanasie. « Je ne veux pas qu’on me prolonge inutilement. Quand on est à la fin de sa vie, qu’on nous laisse partir ! Qu’on nous aide à partir ! IL faut nous aider à partir … Quand on souffre, on part ! » a-t-elle confié. Avant d’ajouter : « Mes affaires ne sont pas en ordre, il faut que je le fasse ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here