L’immense chagrin du prince William ! La reine l’a forcé à démissionner …

Le prince William a prouvé qu’il était plus que capable de mener une nation à travers une crise, après que lui et la duchesse Kate se soient mobilisés et aient assumé plus de fonctions royales en l’absence de la reine.

prince William

Mais en dépit de sa capacité apparemment naturelle à gouverner, il s’est avéré qu’à un moment donné, le duc aurait voulu poursuivre une autre carrière – jusqu’à ce que la reine ordonne tout autre chose pour le futur roi.

Un destin brisé

S’exprimant sur le documentaire de Channel 5 William et Kate: Trop beau pour être vrai , le commentateur royal Simon Vigar a allégué qu’il était interdit au prince William de poursuivre une carrière dans l’armée.

prince William

Selon le diffuseur britannique, William « n’était autorisé à aucun endroit près de la ligne de front » parce que la reine lui avait apparemment ordonné de quitter son rôle de rêve. Même s’il a suivi une formation de pilote d’hélicoptère et a passé deux ans à piloter des secours médicaux en cas d’urgence, lorsqu’il s’agissait de servir dans les Forces armées britanniques, c’était un «non» indéfectible de la part de la reine.

Lire aussi :  Marc Lavoine, rupture avec Line, il est au bout du rouleau ...
prince William

« William était désespéré de rester dans l’armée et, bien sûr, il s’est formé pour devenir pilote d’hélicoptère », a commencé Simon. « Mais à la fin, il n’a été autorisé nulle part près de la ligne de front. ». Il a poursuivi: « Le boss ultime a dit non parce qu’il est deuxième sur le trône. »

Lire aussi :  Prince Harry, stratégie pour tuer son frère William qui lui fait de l'ombre !

Une offre généreuse

Le commentateur royal a poursuivi en disant que, malgré ses rêves militaires brisés, le duc a réussi à trouver un terrain d’entente avec la monarchie, après avoir recyclé ses compétences pour aider les autres. « Il s’est recyclé en tant que pilote de recherche et sauvetage sur Anglesey », a déclaré Simon.

prince William

« Il a aidé à sauver de très nombreuses vies en pilotant cet hélicoptère jaune autour des îles britanniques … Cela lui a donc donné un rôle significatif. Et cela signifiait énormément pour lui », a-t-il ajouté. William a récemment autorisé des ambulances aériennes à s’arrêter et à faire le plein sur la pelouse privée de son domicile londonien de Kensington Palace au milieu de la pandémie de coronavirus.

Une aide qui tombe à pique

Les ambulances aériennes ont reçu le feu vert pour atterrir et décoller de Perks Field, qui est utilisé comme site d’atterrissage pour les hélicoptères de la famille royale. Les ambulanciers paramédicaux devaient à l’origine se rendre à la station de ravitaillement la plus proche à Watford, située à environ 32 kilomètres. Le nouvel emplacement a donc sans aucun doute fait gagner un temps précieux aux ambulanciers paramédicaux.

Lire aussi :  Zinédine Zidane, nu, une partie de son anatomie est choquante !
prince William

Bien sûr, l’offre aimable de prince William n’est pas une surprise étant donné que le service d’ambulance aérienne lui tient beaucoup à cœur. D’autant plus que l’épidémie du coronavirus a fait des ravages sur son passage. Au royaume Unis, le bilan est très lourd et compte plus de 40 000 personnes décédées du covid 19.