Le sel de Chinen peut-il permettre de réguler le diabète ?

870

Bien qu’il soit constitué de composés chimiquement identifiés comme des sels, le sel de Chinen est en fait un complément alimentaire, et sert comme tel et non comme du sel de table ou de cuisine.

Composé de plantes, le sel de Chinen est utilisé dans la médecine chinoise comme traitement contre le diabète de type 2. Il aurait même été proposé comme substitut aux médicaments courants contre le diabète. Néanmoins, les études sur ses bienfaits restent  incomplètes.

Dans cet article, nous tentons de présenter le sel de Chinen, ainsi que ses supposés bienfaits connus sur les personnes souffrant de diabète.

Qu’est ce que le sel de Chinen ?

Le sel de Chinen est fait de chlorure de berbérine, un composé que l’on retrouve dans les plantes et les herbes qui servent dans la médecine chinoise traditionnelle et celles d’autres contrées. Il provient de façon générale d’une plante baptisée fil d’or chinois (Coptischinensis).

Parfois, le sel de Chinen est confondu à un sel de cuisine doté d’un exaltateur d’arômes, le glutamate monosodique, mais aussi au sel rose de l’Himalaya.

Seulement, le sel de Chinen ne sert pas sur le plan culinaire mais comme supplément alimentaire.

Composés thérapeutiques

Les compositions médicinales contenant de la berbérine tirée du fil d’or chinois, tels que le sel de Chinen, sont habituellement utilisées dans le cadre de la médecine chinoise. Le but étant de tuer les toxines et de guérir le diabète.

Mais aux États-Unis, ces compositions sont souvent commercialisées sous des appellations différentes de sel de Chinen, comme Chinese coptis, Coptis chinensis, Coptidis Rhizoma et Chinese goldthread. D’autres vont être empaquetées sous la désignation Huang Lian, l’appellation chinoise de la plante.

Les suppléments de sel de Chinen sont vendus en pilules, poudre ou extraits liquides.

Les produits dérivés du fil d’or chinois sont rarement identifiés du nom de sel de Chinen. Ce qui peut être un sujet de confusion.

Résumé

Le sel de Chinen est un complément alimentaire à base de chlorure de berbérine, qui découle également du fil d’or chinois. On en fait usage dans la médecine traditionnelle chinoise pour soigner le diabète et détruire les toxines.

Comment le sel de Chinen impacte-t-il sur le diabète?  

Le chlorure de berbérine qui est le composé actif le plus important du sel de Chinen est une catégorie de sel appartenant à un groupe de composés chimiques désignés comme les alcaloïdes

Les études ont montré que la berbérine contribue à baisser la glycémie chez les animaux et les personnes qui souffrent d’un diabète de type 2.

La berbérine provient de plusieurs plantes. Les études sur le fils d’or chinois ont révélé qu’il a un effet contre le diabète identique à ceux de la berbérine. Seulement, le processus réels par lequel opère la berbérine n’est pas encore totalement appréhendé.

Néanmoins, ce composant peut accroître la production d’insuline – l’hormone qui réduit le taux de sucre dans le sang – et réduire la résistance à l’insuline. Il peut aussi influer sur l’absorption du glucose en l’abaissant et modifier les bactéries intestinales qui ont un rôle dans le contrôle de la glycémie.

Un lot de 14 études d’échantillons comprenant des personnes souffrant de diabète de type 2 a démontré que la berbérine peut de façon importante abaisser la glycémie comparé à  un placebo, lorsqu’elle est reliée à un mode de vie nouveau.

L’étude a aussi révélé que la berbérine est aussi efficace que la metformine et les médicaments ordinaires prescrits contre le diabète.

Mais ces données doivent être examinées avec soin. Les études qui retiennent l’attention sont de qualité discutable et se servent d’échantillons trop faibles. Des travaux plus fouillés, ainsi qu’’un essai régulé avec échantillon à grande échelle sur les effets du fil d’or chinois sont indispensables.

Résumé

Les études réalisées supposent que la berbérine, qui est le composé actif du sel de Chinen, peut contribuer à baisser la glycémie chez les personnes qui souffrent d’un diabète de type 2.

Les bénéfices du sel de Chinen en cas de complications du diabète

La berbérine assure certes la régulation de la glycémie mais aide aussi à gérer d’autres complications du diabète.

Les personnes qui souffrent du diabète de type 2 peuvent parfois être sujet à des taux de cholestérol et de triglycérides élevés, de même que des lésions au niveau des reins.

La berbérine peut prévenir de ces complications en contrôlant les niveaux de graisse dans le sang et à travers une action anti-inflammatoire qui préserve les reins.

Une étude qui a duré trois mois, conduite auprès de 116 personnes souffrant de diabète de type 2 et d’un taux de cholestérol élevé, révèle que l’absorption d’un gramme de berbérine chaque jour a réduit de façon importante les taux de cholestérol total et de triglycérides, comparé à un placebo.

Même si les résultats s’annoncent pleins de promesses, une étude plus creusée sur les compléments alimentaires à base de berbérine, ainsi que de sel de Chinen, reste nécessaire.

Résumé

Les compléments à base de berbérine tel que le sel de Chinen peuvent prévenir des complications du diabète comme l’hypercholestérolémie et les lésions rénales. Mais les études à ce sujet font défaut.

Effets secondaires et danger

Les compléments alimentaires qui sont composés de la berbérine dérivée du fil chinois donnent des résultats satisfaisants et sont bien acceptés par les personnes souffrant d’un diabète de type 2.

D’après certaines études, les mensurations comprises jusqu’à 3 grammes quotidien ne présente aucun danger. Toutefois, à ce jour il n’existe pas de posologie standard. La grande partie des suppléments de Coptis chinensis et de berbérine recommande la prise d’un gramme par jour. De façon générale, il faut respecter le dosage prescrit sur l’étiquette.

Parmi les effets secondaires possibles liés a la berbérine, on note les douleurs d’estomac, la diarrhée, ainsi que la nausée.

Concernant les bienfaits à long terme du sel de Chinen, et les suppléments, les recherches n’en ont pas suffisamment révélé. Aussi, la berbérine doit être proscrite chez les nourrissons, les enfants, les femmes enceintes et celles qui allaitent.  

Pour les personnes présentant d’autres troubles de la santé ou qui sont déjà sujet à un traitement médical, il convient d’en parler au préalable avec votre professionnel de santé avant de consommer le sel de Chinen, la berbérine ou n’importe quel autre complément à base de fil d’or chinois.

Cette recommandation est aussi à prendre en considération par les personnes atteintes de diabète, la berbérine ayant la propriété de réduire le taux de sucre dans le sang. Avant de vous procurer vos suppléments, prenez soin d’examiner la liste des composants et préférez les produits dont la qualité a été testée par des instituts.

Résumé

Le sel de Chinen, ainsi que les autres compléments alimentaires apparentés, apparaissent sûrs d’utilisation, avec des effets secondaires négligeables. Cependant, il reste encore quelques inconnues comme leur effet sur une longue durée. Il est donc important de discuter avec son professionnel de santé avant d’en prendre.

Le sel de Chinen fait partie des différents compléments contenant du fil d’or chinois (Coptis consensus), une plante reconnue pour ses résultats appréciables contre le diabète. Les travaux menés sur l’homme et sur les animaux ont démontré que la berbérine, composé actif du sel de Chinen, peut contribuer à réduire la glycémie et à prévenir les complications liées au diabète de type 2.

Toutefois, des études plus poussées s’avèrent nécessaires. Il est conseillé de parler avec son professionnel de santé avant de consommer des compléments de berbérine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here