Le roi Charles et le prince William envisagent une action en justice pour lutter contre la querelle raciale royale

La famille royale réfléchirait à sa prochaine décision à la suite du tourbillon de racisme.

Les tensions étaient vives lorsque Piers Morgan a dévoilé le nom de deux membres de la famille royale à la télévision britannique après que le biographe royal Omid Scobie ait développé les affirmations de Meghan Markle selon lesquelles les membres de la famille royale étaient « préoccupés » par sa couleur de peau et celle du fils du prince Harry, Archie, avant sa naissance, dans son livre : Fin du jeu.

Scobie a allégué que la duchesse de Sussex avait révélé les noms de prétendus « membres de la famille royale raciste » dans une lettre privée au roi Charles, qui semble avoir maintenant fuité.

Alors que beaucoup pensaient que c’était l’ancienne actrice qui avait perpétré la fuite dans un acte de vengeance contre la famille royale, un proche d’elle a nié toute implication.

S’adressant au MiroirPalace Insider a divulgué la réaction de la famille royale face à cette révélation, notant qu’ils étaient « complètement consternés ».

Ils ont également révélé que les membres de la famille royale « envisageaient toutes les options », y compris des poursuites judiciaires contre les auteurs de la controverse actuelle.

Meghan Markle a parlé pour la première fois de la « préoccupation » de la famille royale quant à « la noirceur » de la peau d’Archie, dans une interview avec Oprah Winfrey en 2021.

En réponse à ces affirmations, le communiqué officiel du palais a exprimé ses regrets, déclarant : « Toute la famille est attristée d’apprendre à quel point les dernières années ont été difficiles pour Harry et Meghan. »

« Les questions soulevées, notamment celle de la race, sont préoccupantes », poursuit le communiqué.

« Même si certains souvenirs peuvent varier, ils sont pris très au sérieux et seront abordés par la famille en privé. Harry, Meghan et Archie seront toujours des membres très appréciés de la famille », conclut-il.

Laisser un commentaire