Le prince Harry « influencé » par Meghan Markle. Lady Diana aurait été déçue …

0
635

En s’émancipant de la couronne d’Angleterre, le prince Harry suit-il les traces de sa mère ? Pas sûr. D’après un proche, la princesse Diana n’aurait pas apprécié la direction que suivent les Sussex.

Le prince Harry et son épouse ont annoncé vouloir s’émanciper de leurs statuts et vivre loin de la famille royale. Une nouvelle appréciée de différentes manières par les Britanniques. Mais derrière ce soudain désir d’émancipation, plusieurs voient l’influence de l’ancienne comédienne qui n’a jamais vraiment trouvé sa place à Buckingham Palace. Et selon certains observateurs, la princesse Diana  n’aurait pas aimé la tournure des évènements si elle avait été encore de ce monde.

Lady Diana ne serait pas contente

C’est à travers un communiqué publié sur Instagram que le prince Harry et son épouse Meghan Markle ont annoncé leur retrait de la famille royale. «Nous avons l’intention de prendre du recul en tant que membres ‘senior’ de la famille royale et de travailler pour devenir financièrement indépendants, tout en continuant de soutenir pleinement Sa Majesté la Reine », postaient-ils. Un message qui n’était pas très bien passé pour plusieurs.

Darren MacGrady, l’ancien cuisinier de la princesse des cœurs, Lady Diana, qui fut le chef cuisinier personnel de la reine Elisabeth II avant de se mettre au service de la première épouse du prince Charles à Kensington Palace où elle avait ses quartiers, assurait dans un tweet le 8 janvier que « les gens qui disent que la princesse Diana serait fière (de la fronde de son fils, ndlr) ne connaissent pas la princesse Diana ».

Lady Diana qui passait souvent du temps dans la cuisine, aurait selon lui, fait une déclaration surprenante un jour qu’elle se trouvait dans cette pièce du palais de Kensington. « William est profond, comme son père. Harry n’a rien dans la tête, comme moi », aurait-elle déclaré selon Darren MacGrady qui a travaillé plus de dix années pour la famille royale. « Je suppose qu’elle avait vu juste », a-t-il noté. « Même dans ses heures les plus sombres, Diana a toujours respecté la reine. Elle aurait été en colère contre Harry en ce moment », postait-il encore.

Meghan et Harry n’étaient pas heureux

Mais pour Paul Burell, dernier majordome de la princesse Diana, la raison du départ du prince Harry est ailleurs. « Elle leur aurait dit de se marier par amour, ce qu’ils ont fait. Elle aurait voulu qu’ils soient respectueux et gentils envers leurs épouses, ce qu’ils sont clairement. Et être heureux, car elle Diana ne l’était pas. Et clairement, Harry et Meghan ne sont pas heureux dans l’environnement dans lequel ils étaient, à être étouffés par la famille royale », expliquait l’ancien majordome dans l’émission Good Morning Britain.

Selon ce dernier, la raison du départ du prince Harry serait donc plus profonde qu’un simple étourdissement provoqué par Meghan Markle, son épouse, qui a eu beaucoup de mal à prendre ses marques en que duchesse et à se soumettre aux exigences de la royauté. La pression médiatique qu’a connu cette dernière n’aurait par ailleurs pas aidé l’ancienne actrice à pleinement jouer son rôle au sein de la famille royale.

Parlant de Lady Di, l’ancien majordome expliquait qu’elle-même ne souhaitait plus vivre près de la famille royale. «Elle avait en tête d’acheter une maison à Malibu. Elle allait acheter la propriété, donc ce n’est pas une surprise qu’Harry suive les rêves de son épouse et les pas de sa mère ». Une belle excuse pour le prince Harry qui se trouve bien loin dans l’ordre de succession au trône et de ce fait pourrait s’octroyer des jours heureux loin de la couronne d’Angleterre.

Les Sussex veulent faire à leur manière

Pourtant, ce serait ignorer leurs obligations. Car même s’il y a infiniment peu de chance que le prince Harry monte sur le trône un jour, il n’en demeure pas moins que son épouse et lui ont des obligations comme tous les membres de la famille royale. Des obligations royales dont ils se déchargent en s’éloignant de la couronne. Déjà, Meghan Markle avait eu d’entrée de jeu du mal avec les siennes.

Voir cette publication sur Instagram

.. .. .. Meghan and Harry ?????? .. .. A new court filing reveals that the duchess « was pregnant, unprotected by the Institution, and prohibited from defending herself. » ???? . ?? ??? ???? ??????? ???? ?? ?????? ????? ?? ???? ???? ???? ????? ?? ??? ???????? ??????? ?? ?????? ?? ?????. » ???? . #?????? #uk #london #meghanmarkle #PrinceWilliam #KateMiddleton #icon? ??#royal?? ??#family #royalfamily #princeharry ????#love?? ?#princessdiana #duchessofsussex?? #queenelizabeth #princeandrew ?? #???????? ??#??????_???????? #??????? #???????_2020 #???? #??????_?????? #?????_????? #look #usa #????? #???#???????? #???? #???_??????? #???? #london

Une publication partagée par ? ????????_????????????????????????20 (@me_diario20) le

« Meghan Markle aurait également accouru pour soutenir des organisations caritatives choisies sans tenir compte des détails de ses patronages », indique notamment Closer, tandis qu’un membre du personnel de la duchesse affirme que « tout était trop précipité, sans recherches appropriées ». Meghan Markle a démontré des difficultés à s’adapter au protocole royal, engendrant ainsi des frictions avec les autres membres de la famille, voire le personnel.

« Le Palais est dirigé par une hiérarchie de conseillers, aides et cavaliers qui détiennent le véritable pouvoir. Une fois que Meghan s’est libérée de ces cordes, il n’y avait plus moyen de revenir », soutiennent deux journalistes selon qui « Meghan avait brûlé trop de ponts ». Il n’y avait donc plus pour elle de ticket retour. La seule option restante étant de s’envoler loin des contraintes royales trop frustrantes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here