Le prince Harry, grosse déprime. Il est au bout du rouleau …

13337

Après quelques mois passés à Los Angeles, le prince Harry se sentirait déjà « isolé ». Madame Le Figaro rapportait que contrairement à son épouse Meghan Markle qui semble bien s’habituer à cette nouvelle vie, le prince lui pour sa part serait « à la dérive ».

Le lundi 11 mai, une source proche du couple s’est confiée dans Vanity Fair. « Il a beaucoup d’amis au sein de la communauté militaire du Royaume-Uni et bien sûr qu’ils lui manquent », disait ce proche avant d’ajouter : « C’est une période très étrange pour nous tous, mais je pense qu’Harry trouve que sa vie manque de structure en ce moment ».

La même source poursuivait en disant : «il n’a pas d’amis à LA, contrairement à Meghan, et il n’a pas de travail. Alors, pour l’instant, il est un peu à la dérive, mais cela ne sera pas toujours le cas, et il le sait ». Heureusement en ce moment, le prince Harry n’est pas aussi seul que cela.

Il peut compter sur David Foster, qui serait devenu pour lui une « figure paternelle ». Il aide le prince Harry et Meghan Markle  à se divertir. « David est le gars qui connait tous les endroits, qui aime aider les gens… Alors il a tout fait pour les aider » confirme Katharine McPhee, sa femme.

De plus, le duc et la duchesse de Sussex sont pleinement engagés dans la création de leur fondation Archewell. Le terme ‘Arche’ vient « d’un mot de grec ancien qui évoque la force et l’action » et le mot ‘well’ « évoque les ressources dans lesquelles nous devons puiser ».

Aussi l’évènement des Invictus Games, dédié aux militaires retraités, malades ou blessés a aidé à combler l’ennuie du prince Harry. Malgré l’annulation de l’édition de cette année due à l’apparition du Covid-19, l’époux de Meghan Markle a confectionné une vidéo qu’il a publié sur le compte Twitter de la fondation, le jour de la célébration du dit évènement.

RépondreTransférer