Laurent Ruquier sans pitié sur France 2 – attaque blessante envers Jean Castex !

28864

Le célèbre animateur Laurent Ruquier, est connu pour son franc parler. En règle générale, quand il a quelques chose à dire, il ne passe pas par quatre chemins pour le dire. D’ailleurs, il s’est illustré cet été avec des échanges très virulent avec son ancienne productrice Catherine Barma, avec qui il n’a pas été tendre lorsqu’elle a décidé de ne plus le soutenir dans son émission « on n’est pas couché »…

« Je trouve son comportement grossier, pathétique, lâche. Est-ce ma faute si ce sont mes idées qui ont permis à sa société de juteusement fructifier ? Est-ce de ma faute si les autres émissions qu’elle a produites ne sont plus à l’antenne ? Est-ce à moi de supporter les frais d’une société de production incapable de proroger d’autres émissions que celles que j’anime ? », a t’il annoncé.

Avant d’ajouter : « J’aurais dû croire Frédéric Lopez et Thierry Ardisson : avec elle, ça ne peut que mal se terminer. Cela fait dix ans que j’ai des propositions d’autres producteurs. J’aurais aussi pu produire seul l’émission. J’ai été fidèle et naïf. (…) Au bout de ces vingt ans, j’aurais aimé lui dire merci. Son hypocrisie, sa lâcheté, sa vénalité m’en empêchent ».

Voir cette publication sur Instagram

L’entretien de la semaine est en ligne 🎤 Cette semaine, on va parler de théâtre avec Laurent Ruquier, et plus précisément de boulevard, qui est un genre dont l'enjeu est de divertir, de faire rire, par essence, mais aussi de placer quelques pistes de réflexion, voire de culture. Car oui, Laurent n’est évidemment pas qu’un animateur de radio et de télévision, c’est aussi un homme et un auteur de théâtre depuis de nombreuses années. Et cette saison, il nous livre « Le plus beau dans tout ça », une comédie qui se joue jusqu’au mois de mars au Théâtre des Variétés, à Paris, où il est question d’un thème universel et pourtant si complexe : la beauté. « Le plus beau dans tout ça », c’est une pièce à quatre personnages, mise en scène par Steve Suissa, qui commence par le retour, 10 ans plus tard, de Matt, mannequin de profession joué par Agustin Galiana, dans la boutique d’antiquité de Claudine (incarnée par Pauline Lefèvre), qui s’avère être son ex. Sauf que Claudine est désormais à nouveau en couple et épanouie avec Octave (Régis Laspalès). Octave a bon nombre d’avantages, à commencer par l’humour et l’intelligence, plus que la beauté. Bien évidemment, la situation va rapidement appeler le rire du spectateur, mais aussi une certaine réflexion sur ce qu’implique être beau, sur sa supériorité ou non sur l’esprit, bref, un boulevard comme on les aime, qui ne laisse pas de côté les questionnements contemporains. Et avec Laurent Ruquier, on va parler ensemble de l’écriture théâtrale d’un boulevard, de ce que représente pour lui ce concept quasi philosophique qu’est la beauté, ou encore de ses prochaines pièces. Bonne écoute !

Une publication partagée par La Quille | Podcast culture (@la.quille) le

Mais l’animateur ne s’est pas arrêté là. « Un personnel pléthorique dont je n’ai jamais demandé à ce qu’il soit engagé, hormis trois d’entre eux. Au bout de ces vingt ans, j’aurais aimé lui dire merci. Son hypocrisie, sa lâcheté, sa vénalité m’en empêchent. Elle a un comportement grossier, pathétique et lâche ».

Récemment, c’est envers une autre personnalité qu’il n’a pas mâché ses mots. En effet, le premier ministre, Jean Castex a payé les frais de la franchise de Laurent Ruquier. Grand fan de l’émission les  » Grosses Têtes sur RTL », le premier ministre a indiqué récemment être l’invité de ce programme, qui connaît des audiences sans précédent.

Voir cette publication sur Instagram

🔴 Ce samedi soir, en deuxième partie de soirée, Laurent Ruquier est revenu avec une nouvelle émission intitulée "On est en direct". Celle-ci remplace ainsi "On n’est pas couché" que l’animateur présentait depuis 14 ans.⁣ 🔴 ⁣ Ce nouveau talk-show en direct se déroule dans un studio de 400m2 dans une ambiance « club » : lumières tamisées, banquettes en velours, piano, bar. Laurent Ruquier souhaite que « ce soit l'endroit où les artistes, les auteurs, les intellectuels aient envie de venir le samedi soir ».⁣ ⁣ Ainsi, hier soir, Laurent Ruquier a interviewé Éric Dupont-Moretti (ministre de la Justice) en face-à-face, plusieurs dessinateurs ont débattu sur la liberté d’expression après les nouvelles attaques dans les anciens locaux de Charlie Hebdo. Catherine Ringer a également chanté en hommage à Juliette Gréco, décédée ce mercredi 23 septembre. Une douzaine d’invités au total qui sont venus parler de leur actualité. Enfin, plusieurs humoristes sont venus faire des pastilles en lien l’actualité. Côté audience, c’est un bon lancement pour Laurent Ruquier qui est au dessus de la moyenne d’ONPC la saison dernière : 805 000 téléspectateurs et 13,3% de PDA. #OnEstEnDirect #OEED #LaurentRuquier #France2 #Télévision

Une publication partagée par Flash (@flashmedia.fr) le

Autant vous dire que la réponse de Laurent Ruquier ne s’est pas fait attendre et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. « Je cherche un humour plus moderne », a rétorque le célèbre animateur. Une attaque blessante auquel n’a pas répondu Jean Castex.

Lire aussi :  Laura Smet, confidence bouleversante sur Johnny, un ami avoue tout !