Laurent Delahousse «humilié» – rapports tendus avec Anne-Claire Coudray !

3450

Le compagnon d’Alice Taglioni se trouve battu à plate couture par sa rivale de la Une. Des records d’audience, Anne-Claire Coudray en fait et le magazine Télé Star en parle dans sa parution du 5 octobre. Notamment à la date du 27 septembre dernier où elle a effectué «un record d’audience pour le JT de 20h». Un total de 7,5 millions de personnes ont suivi le journal de TF1 ce soir là. Un chiffre qui reste bien loin de celui réalisé par Laurent Delahousse sur France 2.

Ici Paris qui s’est aussi intéressé à la journaliste  de TF1 n’est cependant pas revenu sur ses exploits à la télévision. Le magazine évoquait plutôt une séparation que la maman d’Amalia aurait mal vécue. C’était bien avant qu’elle fasse la rencontre de Nicolas Vix, le père de sa fille. C’est le journal Le Monde qui en parlait peu avant, dans le cadre du portrait d’Anne-Claire Coudray qu’il faisait.

Lire aussi :  Jean-Pierre Pernaut, départ de TF1, des insultes en pagaille ! Sa fille Lou sort les griffes ...

«Aidée par une psychologue en désespoir de cause», rapportait le magazine, soulignant que «la voyant fragilisée, son père, lui-même psychologue, lui avait conseillé de consulter ». Ce que la journaliste aurait fait. Depuis Anne-Claire Coudray, qui est en ménage depuis sept ans avec le père d’Amalia, se porterait bien.

Ce 4 octobre, Laurent Delahousse recevait dans son émission 20h30 le dimanche sur France 2, Carla Bruni. La chanteuse était là pour la promotion de son dernier album intitulé Carla Bruni qui sort le 9 octobre prochain. Le journaliste s’est intéressé dans cet album à un titre particulièrement, Le petit guépard.

En 2013 déjà, l’épouse de Nicolas Sarkozy avait chanté Le pingouin, «un portrait à peine voilé de l’ancien président François Hollande ». Alors, «est-ce qu’on est mal intentionnés ou bien intentionnés en se demandant qui se cache derrière ce petit guépard», a demandé Laurent Delahousse qui songeait peut-être à une comparaison avec Nicolas Sarkozy ou Emmanuel Macron.

Lire aussi :  Aubin "Koh-Lanta" éliminé, surprenant message à Beka, décédé d'une terrible maladie !

« Malheureusement ce n’est personne, c’est un vrai petit guépard, celui qui est en nous. Pendant le confinement j’ai écrit cette chanson qui est très ludique pour moi », a répondu Carla Bruni, ajoutant que « la métaphore ce serait comme une métaphore sur notre liberté. J’aime l’idée de pas pouvoir domestiquer un animal, j’aime l’idée de vivre avec un animal sauvage ». « Il est à moi de ce petit guépard / Je sais comment l’amadouer / Je vais l’envelopper de douceur afin qu’il se couche à mes pieds, à mes pieds / J’ai recueilli le petit guépard / Je lui ai donné de quoi rêver / De quoi se prélasser un soir / Ronronner », chante Carla Bruni.