Laurent Delahousse, grosse dispute avec Eric Dupond Moretti ! Le ton monte rapidement …

245

L’un des événements qui a beaucoup étonné les français, ces derniers temps, c’est le remaniement du gouvernement. En effet, le chef de l’Etat, Emmanuel Macron a fait le choix de nommer de nouveaux ministres. Néanmoins, la nomination de certains ministres ont beaucoup surpris l’opinion publique. Les messages sur les réseaux sociaux ont prouvé l’incompréhension des français dans certaines nominations.

Alors, s’il y a bien un ministre qui a fait couler beaucoup d’encres, c’est le célèbre avocat, Eric Dupont Moretti. Celui que l’on surnomme « Acquittator », en raison des nombreux procès qu’il avait gagné, ne s’est pas fait que des amis au cours de sa carrière. Quelques jours après son arrivée à l’Elysée, une pétition en ligne circulait déjà pour sa démission en expresse.

Avec l’arrivée de nouveaux ministres, le célèbre journaliste de France 2, Laurent Delahousse a pour tradition de les inviter sur son plateau. Entre le journaliste et le nouveau ministre de la justice, le ton est très vite monté. Néanmoins, Laurent Delahousse n’a pas été tendre avec Eric Dupond Moretti et a indiqué que son discours était parfois incohérent.

« Je vais vous dire quelque chose de l’ordre de l’intime. Mes enfants ne savent pas ce que j’ai gagné, pour une raison simple, c’est que j’avais envie de leur donner le goût de l’effort et le goût du travail. Je ne voulais pas qu’ils se disent : “On est des fils de bourgeois et ça va”. Et voilà que tout cela va être dévoilé à la France entière et une partie de ceux qui vont aller là vont y aller avec gourmandise. J’estime que c’est du ressort de ma vie privée. Je travaille, madame, depuis que j’ai 14 ans et demi, voyez-vous. Et il faut tout dire », a-t-il confié durant d’un entretien accordé à Apolline de Malherbe sur BFMTV.

Avant de poursuivre : « Pourquoi n’envisagerait-on pas de publier le salaire de journalistes du service public ? Pourquoi pas de ceux qui ont des responsabilités à la Haute Autorité ? Voilà, je pense que c’est quelque chose de populiste. Alors j’ai dit très clairement que j’avais encore une liberté de pensée, je vous le démontre, en même temps je me soumettrai aux obligations qui sont les miennes ».

Le garde des sceaux a annoncé qu’il était désormais un « nouvel homme » depuis sa nomination en tant que ministre. En effet, aujourd’hui, il est beaucoup moins direct dans ses propos. Eric Dupond Moretti a ajouté qu’il gardait les même valeurs, mais, seule sa façon de les annoncer était différent.