Laurent Delahousse, grand manipulateur, Francis Cabrel piégé …

0
3131

Laurent Delahousse est soupçonné de faire usage d’une technique de « manipulation mentale » sur les invités de son émission.

C’est du moins ce que mentionne Télé Loisirs dansses colonnes. Le journaliste est  évalué pour cet art qu’il a de mettre ses invités à l’aise, et qui lui permet  bien souvent d’arriver à ses fins avec eux. Laurent Delahousse aurait d’ailleurs fait preuve de cette technique avec Francis Cabrel qu’il recevait sur le plateau de 20h30 le dimanche sur France 2 ce 11 octobre.

Le chanteur était principalement présent pour la promotion de son nouvel album intitulé À l’aube revenant. Malgré sa longue et réussie carrière, l’interprète de Je t’aimais, je t’aime, je t’aimerai a conservé sa nature timide. Ainsi, sur le plateau de 20h30 le dimanche, il s’est montré au début tout aussi discret et réservé.

Mais Laurent Delahousse semble avoir la maitrise de ce type de cas. Le journaliste est donc parvenu à mettre le chanteur à  son aise, afin qu’il puisse s’exprimer de façon naturelle. « Vos titres, vos chansons font partie de la vie intime de milliers de français. Francis Cabrel par les Français, ca donne quoi ? », a demandé le compagnon d’Alice Taglioni à son invité.

Lire aussi :  Alain Delon, tragédie après son AVC, « il rechute »

La tactique de Laurent Delahousse a visiblement fonctionné car le chanteur a présenté un grand sourire en répondant qu’il est «très heureux ». « Je m’applique à faire des chansons. J’étais tenté de faire connaitre mes chansons sans me faire connaître », a également expliqué celui qui se disait « confiné de nature » il y a quelque temps.

Son premier désir c’est d’écrire des chansons et de mettre ses œuvres à la disposition des français et même du monde entier. Au final, Laurent Delahousse sera parvenu à arracher quelques mots au chanteur réservé dont les ventes de ses albums à travers le monde sont évaluées à plus de 25 millions d’exemplaires.

Lire aussi :  Nicolas Sarkozy, anéanti par le coup de poignard de Carla Bruni. Révélation stupéfiante ...

Pour le fiancé d’Alice Taglioni, peu importe qui sont ses invités, « pas question de les brusquer ». En septembre dernier lorsqu’il s’entretenait avec Vincent Lindon, il a usé de cette même patience, alors qu’il était presque poussé à bout. Vincent Lindon se disait prêt à « mourir pour que la jeunesse puisse continuer de faire la fête dans les bars », car selon lui «  aucune société ne se fait sans dégâts ». Laurent Delahousse qui n’a pas adhéré à ce concept lui a calmement fait comprendre que les jeunes devraient tout de même être « vigilants, porter leurs masques ».