Laura Smet, rapports tendus avec Stéphanie de Monaco, ça se confirme …

2672

Entre Laura Smet et Stéphanie de Monaco, le courant est loin de passer, et cela pour une raison bien précise. Les deux femmes ne seraient pas « sur la même longueur d’ondes ». Ce notamment en ce qui concerne le traitement réservé aux animaux sauvages dans les cirques. La comédienne à l’affiche de la série de France 2 La Garçonne, dans laquelle elle interprète trois différents personnages, soutient, comme son frère David Hallyday, le combat contre la maltraitance faite aux animaux.

Ils s’insurgent particulièrement contre celui réservé aux animaux sauvages dans les cirques. David Hallyday s’affichait en image torse nu et poings liés dans le cadre d’une campagne contre les privations et le mauvais traitement que subissent les bêtes dans les lieux de spectacle, invitant à mettre un terme à ces scènes avec les animaux.

Laura Smet enceinte de son premier enfant révèle sa satisfaction. Puisque que le message semble avoir été entendu et la présence d’animaux sauvages est progressivement interdite dans les cirques. Sur Instagram, la future maman s’est fait un devoir de diffuser l’article de 20 Minutes, qui rapporte la décision de la ministre de la Transition écologique, relative à la fin «progressive» des animaux sauvages dans les cirques.

Une décision qui par contre ne réjouirait pas Stéphanie de Monaco. La sœur du prince Albert II de Monaco livre non sans rage sa pensée dans Nice-Matin. «Ce sont des membres de la famille. Ils ne sont pas dressés ni maltraités, ils sont juste aimés. Nourris, choyés », exprime la princesse qui a perdu récemment sa marraine.

Lire aussi :  Sophie Davant et Faustine Bollaert – violent clash avec Patrick Sébastien ...

Pour Stéphanie de Monaco, cette décision du ministre de la Transition écologique est une «énorme erreur », et une grosse injustice envers les responsables des cirques « qui ne prennent pas de vacances, qui vivent pour leurs animaux ». «J’ajoute qu’en France, tout le monde a le droit de travailler », a-t-elle dit.

« Ou alors, il faut empêcher les agriculteurs de se faire de l’argent avec l’élevage. Empêcher aussi le tiercé, parce que là aussi, c’est de l’exploitation animalière. Il faut tout interdire, et non pas seulement s’acharner sur les familles de cirques. Le cirque a changé. Il vit son temps. Si l’on veut s’occuper de la condition animale, alors il faut s’en occuper complètement », a-t-elle rugit encore. On évitera notamment de faire assoir les deux femmes autour de la même table. Et encore moins Stéphanie de Monaco et Brigitte Bardot au risque que plus personne sur le plateau ne s’entende parler.

Lire aussi :  Nicolas Sarkozy au bout du rouleau, violente attaque de Jean-Michel Aphatie ...