Laura Smet, délivrance qui approche – une bonne nouvelle en perspective !

2986

Laura Smet, qui s’est récemment confié sur son avenir, notamment celui de maman pour la première fois qu’elle est en passe de devenir, se réjouit d’une bonne nouvelle.

Celle relative au succès de la série La Garçonne dans laquelle elle incarne trois personnages qui ont vécu durant les années folles. Notamment celui de Louise Kerlac, une femme qui se fait passer pour un homme pour découvrir la vérité sur la mort de l’un de ses amis. Les deux premiers épisodes de la série historique ont été diffusés pour la première fois sur France 2 ce lundi 31 août.

Ils auraient fait le plein d’audience. Ce soir là, TF1 n’aurait pas réussi à faire mieux que la deuxième chaîne, qui enregistrait 4,52 millions de téléspectateurs lors de la diffusion du premier épisode, et 4,15 millions lors du deuxième. Cependant, d’après le site Gala, «sa (Laura Smet) performance n’a pas convaincu, pas plus que tout le reste».

Selon le site, les téléspectateurs auraient enregistré des «erreurs au niveau des dialogues », reconnaissant un «vocabulaire un peu trop actuel » comparé à celui des années folles, la période durant laquelle se déroule le récit. «Manque plus qu’un “zyva wesh”, ou “ta mère la teupu” et on est bons là !», a commenté un internaute qui n’a pas semblé persuadé par l’usage de termes tels que « morfler », « putain », « dans la merde », ou encore « défoncer » à une telle période, a rapporté gala.

Décrite comme «ridicule », la série est relevée par certains comme un «échec». « C’est très mauvais, mal écrit, on n’y croit pas… Des faux raccords de partout ! Mettre autant de fric là dedans est une honte ! », a noté un autre téléspectateur visiblement peu convaincu lui aussi par le contenu diffusé ce lundi par France 2.

D’autres sont revenu sur les failles sur le plan technique de la série. « J’ai vraiment du mal à suivre les dialogues, j’entends rien et les voix sont comme étouffées. C’est normal ? Alors que la musique est claire»,a posté u téléspectateurs ce soir là, cherchant certainement à comprendre s’il était le seul à subir ce désagrément.

Mais pire encore, le personnage principal également, interprété par Laura Smet, connait la critique. Si certains estiment que l’actrice joue bien son rôle, d’autres non. « Ça ne marche pas (malgré tous les talents déployés). A partir du moment où le téléspectateur ne peut à aucun moment croire que le personnage de Laura Smet est un homme, il ne pense pas non plus que les autres protagonistes y croient », a noté un internaute.