Laeticia Hallyday, très possessive. La véritable raison de sa rupture avec Pascal Balland !

445

La semaine dernière, la publication Closer révélait en exclusivité la séparation entre Laeticia Hallyday et son compagnon, Pascal Balland, dont la rencontre avait eu lieu durant l’été 2019 sur l’île de Saint Barth. Une séparation qui a fait le tour du web en seulement quelques heures. La raison de cette séparation qui semble passionner les internautes, c’est que l’esprit de Johnny Hallyday était constamment avec eux.

« Pascal n’arrive pas à trouver sa place. Johnny est tellement présent de partout, ici …Laeticia aurait voulu que le passé s’entremêle avec le présent, que Pascal l’accompagne sur la tombe du rockeur, mais ça, ça a coincé … Il est a fleur de peau, pas toujours sympa avec les autres, voire carrément pas aimable. Personne ne l’avait jamais vu comme ça ! Ils passent leur temps à se disputer et à se réconcilier sur l’oreiller. Mais jusqu’à quand ? « , avait annoncé cet été l’hebdomadaire Voici.

Selon un autre confrère, Pascal Balland est un homme très jaloux et possessif. Laeticia Hallyday aurait  » tout fait pour le passé et le présent s’entremêlent, mais c’est trop compliqué pour son chéri jaloux, lassé de devoir partager sans cesse sa compagne avec le rockeur », a rapporté le magazine people.

Récemment, la veuve du taulier a accepté de briser le silence concernant sa rupture avec le restaurateur parisien. « Le manque reste abyssal ! On a tendance à comparer alors qu’il ne faut pas comparer. J’arrive à nouveau à aimer. J’arrive à aimer différemment. Mais Johnny est toujours là… « 

Avant d’ajouter : « C’est courageux pour un homme dans ma vie aujourd’hui qui… La place de Johnny est encore bien présente. On est souvent un couple à trois », a-t-elle indiqué durant son entretien dans ‘émission Sept à Huit, diffusée sur TF1. Une interview qui a permis de mettre fin aux rumeurs au sujet de cette rupture très médiatisée.

« Il n’y avait pas de hasard dans cette rencontre. On était deux âmes cabossées, deux pantins désarticulés. On n’avait plus confiance en rien. On pensait que l’amour n’existait pas et [notre rencontre] a bousculé notre destin. Moi qui ne croyais pas aux coups de foudre, celui-là était bien réel. », a-t-elle confié.