Laeticia Hallyday, perd sa part de l’héritage, et c’est l’enfant caché de Johnny qui récupère tout !

Il y a trois ans, le taulier, décédait à la suite d’un long combat contre un terrible cancer des poumons. Depuis, le clan Hallyday s’est livré une guerre sans merci. Mais depuis juin dernier, la famille Hallyday a décidé de signer un accord pour mettre fin à cette guerre médiatique et juridique qui a fait couler beaucoup d’encres.

Récemment, la publication parodique ‘Voiri’ a consacré un dossier sur Laeticia Hallyday et a fait des confidences renversantes. La ravissante blonde « serait déshéritée au profit de son sosie vocal, Jean Baptiste Guégan », a annoncé le magazine people, qui souligne des tensions explosives avec la mère de Jade et Joy.

Par ailleurs, le magazine people satirique a questionné Jean-Baptiste Guégan. Celui que l’on surnomme le fils spirituel du taulier a fait des révélations surprenantes. « Il y a quelques années, Johnny Hallyday m’a fait venir à Los Angeles. Je pensais qu’il voulait me rencontrer parce qu’il aimait ma voix, enfin la sienne, enfin la nôtre vu qu’on avait pratiquement la même ! « , a rapporté Jean Baptiste Guégan.

Avant d’ajouter : « En fait, il m’a demandé de faire le voyage car il avait une inflammation des cordes vocales et qu’il ne pouvait pas enregistrer les derniers titres de son dernier album ‘Rester vivant’. Il m’a offert une belle somme d’argent pour chanter à sa place sans que personne ne le sache ».

Néanmoins, la veuve du taulier n’a jamais apprécié la relation très complice entre les deux « le père te son fils ». Quand Laeticia Hallyday a eu le dos tourné, la star du rock a fait le choix de fournir à son « fils » une petite statuette. Dès son retour dans l’hexagone, Jean Baptiste Guégan a posé la statuette sur sa cheminée.

Récemment, son chat jouait avec et l’a faite tombée par terre. Elle s’est cassée et un document est apparu, d’après la publication satirique. Il s’agissait, en fait, du testament de Johnny, cachée à l’intérieur, qui annonçait dessus qu’il déshéritait son épouse au profit de Jean-Baptiste Guégan.