Laeticia Hallyday, endettée – Pascal l’ignore complètement …

28166

Pascal Balland ne peut pas aider sa chérie à traverser la pression financière qu’elle subit en ce moment.

Selon Gala, Laeticia Hallyday serait «acculée financièrement », alors qu’elle a mis en vente sa maison à Los Angeles. « Estimée à 15 millions d’euros, la demeure de Pacific Palisades, qui s’avérait être un véritable gouffre financier, possède en son sein des trésors qui devraient eux aussi faire les affaires de la chérie de Pascal Balland, à commencer par les voitures de collection, si chères au cœur du rockeur disparu », indique notamment Gala.

La veuve du rockeur pourrait, selon le site, vendre les voitures de collection de Johnny Hallyday. « Elle a un peu fait ses comptes, elle a regardé ce qui était dans le trust, ce que cela pouvait lui appor­ter comme revenu, le train de vie de Johnny – toutes les maisons, le person­nel, les dettes fiscales qu’il y avait, etc. – elle s’est dit que ce n’était pas aussi large qu’elle pouvait penser », a rapporté d’autre part le magazine Closer.

«Elle serait minée, rongée par le chagrin. Elle serait épuisée », soutenait le site LeGossip, en référence au magazine Côté France qui disait la maman de Jade et Joy «au bord de la crise de nerf ». Cette dernière, après avoir menée une bataille de plus de deux ans contre ses beaux-enfants, David Hallyday et Laura Smet, en rapport avec l’héritage du taulier, doit encore gérer le compte de Johnny Hallyday avec le fisc français.

Lire aussi :  Laeticia Hallyday atteinte par le cancer ?

Le chanteur s’est éteint dans la nuit du 5 au 6 décembre 2017, laissant dernière lui d’énormes impayés fiscaux. La dette qui s’élève à environ 30 millions d’euros doit être  acquittée par Laeticia Hallyday. En couple avec Pascal Balland depuis l’été 2019, la blonde de 45 ans ne pourrait compter sur l’apport de l’homme d’affaires et restaurateur qui lui-même serait en proie à de grosses difficultés financières.

Selon le magazine  Ici Paris, Laeticia Hallyday aurait sollicité l’aide de son amoureux qui aurait accepté. Une information qui apparaît peu crédible si l’on tient compte du fait que, comme tous les autres investisseurs du secteur de la restauration, Pascal Balland n’est pas sorti indemne de la violente phase de la pandémie de coronavirus entre les mois de mars et de mai, qui avait contraint au confinement, forçant les restaurants et autres établissements du secteur à fermer leurs portes.

Et malgré le deconfinement, les restaurants subiraient encore quelques effets de la crise sanitaire puisque contraints de fermer à  22 Heures. Ce 29 septembre, Le Parisien a évoqué une «fronde» des restaurateurs, avec la mise en place d’un mouvement dénommé Restons ouvert initié par Stéphane Manigold. «On ne peut pas nous dire de fermer nos établissements sans discuter alors que depuis le début on respecte les règles gouvernementales », a-t-il soutenu.

Lire aussi :  Mimie Mathy, agressée en plein jour ! Confidences choquantes ...